SHARE

La Corée du Nord a mis en ligne son premier site officiel à destination des étrangers.

Le régime Nord-coréen a mis en ligne le 20 Juin 2017, son premier site officiel. Il est vrai qu’en France, créer un site se fait de façon illimitée et libre mais en Corée du Nord, il n’en existe pas beaucoup. Les sites web finissant par .kp sont au nombre de 28. Un nouveau site qui est donc destiné aux étrangers, c’est une première. 

Le site internet officiel du ministère des Affaires étrangères nord-coréen est disponible à l’adresse http://www.mfa.gov.kp. On y voit un fil d’actualité avec des informations de l’agence de presse officielle du pouvoir, les prises de position et déclarations du pouvoir y sont affichées. Nous avons la géographie et la population de la Corée du Nord ainsi que des traités politiques sur le socialisme.

« Le site internet officiel du ministère des Affaires étrangères nord-coréen est disponible à l’adresse http://www.mfa.gov.kp« 

Des images de propagande sont disponibles sur le site avec des enfants jouant de l’accordéon ou des images de Kim Jong-un en train de fumer.

La question que l’on se pose est à qui est destiné ce site? Dorian Malovic, le co auteur du livre la Corée du Nord en 100 questions répond « Il y a une volonté affichée de pouvoir communiquer par eux-mêmes à travers ce site en anglais, et de diffuser les messages nord-coréens officiels à un maximum d’interlocuteurs ». Cest donc une stratégie de communication vers l’étranger.

Sur les 25 millions d’habitants, seuls une poignée a accès à l’Internet tel qu’on le connaît. « Il n’y a qu’une partie de la population qui y a accès », explique Juliette Morillot, journaliste et co-auteure du livre avec Dorian Malovic.

« Sur les 25 millions d’habitants, seuls une poignée a accès à l’Internet tel qu’on le connaît. »

Pour le reste des nords Coréens, L’intranet, appelé « Kwangmyong », fonctionne avec un système d’exploitation qui se nomme Red Star. Le moteur de recherche ressemble a Firefox. Pour surfer sur ces interfaces, les Nord-Coréens possèdent 3 millions de téléphones portables et tablettes. Ils ont de nombreuses applications comme des recettes de cuisine, de la musique, un GPS, des sociétés de livraison à domicile.

« Pour le reste des nords Coréens, L’intranet, appelé « Kwangmyong », fonctionne avec un système d’exploitation qui se nomme Red Star. »

Sarah NOUFI