SHARE

La ville de Puteaux a créé une aire de jeux « genrée » pour les enfants dans un jardin public.

D’un côté des jeux roses, avec une fresque représentant une couronne et deux baguettes magiques. De l’autre des jeux bleus avec, cette fois-ci, une fresque représentant deux chevaliers à l’orée d’une joute. C’est au cœur de la ville de Puteaux, en île de France que les nouveaux aménagements publics prévus pour les enfants font polémique. Situé rue Paul Bert, le « Jardin Secret » composé de deux espaces visiblement distincts par leur couleur est aussi séparé par une allée. Difficile donc d’ignorer la volonté de cloisonner les genres par les aménageurs de ce nouvel espace.

Un « Jardin Secret » qui porte bien son nom, car a priori, construit sans aucune communication avec les habitants du coin. Nombreux sont les parents qui se sont révoltés de cette nouvelle mise en place. Si l’intention de cloisonner les genres semble être évidente, le jardin rencontre d’autres problèmes. La fonctionnalité du parc est loin de faire l’unanimité chez les parents. En créant deux espaces différents pour les filles et garçons, ils n’ont pas la possibilité de surveiller plusieurs enfants à la fois. Aucune zone d’ombre n’a également été prévue à la construction de ce dernier. On ne peut malheureusement pas penser a tout. Christophe Grébert, journaliste français connu pour s’être opposé aux mairies de Puteaux, s’inquiète du message que cela renvoie :

Cette division entre les filles et garçons n’est pourtant pas nouvelle à Puteaux. En 2014, la commune du département des Hauts-de-Seine faisait déjà débat lorsque la mairie distribuait des cartables roses aux filles, et bleus aux garçons. Elle s’était alors défendue en affirmant que rien n’empêchait un petit garçon de demander un cartable rose, et vice et versa. Si les enfants ne tiendront certainement pas compte de ce code couleur, l’idée n’est pas aux goûts des plus grands…

Solène Vigouroux