SHARE

Avant de devenir le 49e Etat des Etats-Unis, l’Alaska appartenait à la Russie. Faute de moyens financiers et pris à partie dans la guerre de Crimée, la Russie a dû vendre l’Alaska aux Etats-Unis pour la somme de 7,2 millions de dollars le 30 mars 1867.

L’Alaska une découverte russe 

L’Alaska fut découvert par la Russie grâce aux expéditions d’Ivan Fedorov en 1732 (qui explora le nord) et de Vitus Béring et Alekseï Tchirikov, qui découvrirent le sud de l’Alaska et les côtes nord-ouest de l’Amérique du Nord en 1741. La création de la Compagnie russe d’Amérique (CRA) fit de l’Alaska, un centre de commerce international. Les marchands russes s’enrichissent avec la traite des fourrures (loutres de mer) et des défenses de morses. La CRA était propriétaire de toutes les productions et matières premières en Alaska. Elle pouvait signer des contrats commerciaux avec d’autres pays. Ces privilèges furent accordés à la société par le gouvernement tsariste qui imposait de lourds impôts, et qui avaient également des parts dans la société. 

Des difficultés financières causées par la guerre

La guerre de Crimée éclata en 1843. Elle opposait la Russie à l’Angleterre, la France et la Turquie. Engagée dans une guerre et dans une situation financière délicate (la dette de la Russie s’élevait à 1,5 milliard de roubles), la Russie ne pouvait plus se permettre de financer ou de défendre le territoire de l’Alaska. Les russes avaient également peur de perdre le territoire au détriment de l’Empire britannique, qui possédait déjà le Canada, et dont la Royal Navy pouvait facilement prendre le contrôle des côtes, auquel cas, la Russie perdrait tout. 

Un territoire trop éloigné de la Russie

C’est en 1857, que l’idée de vendre l’Alaska apparue. Constantin Nikolaïevitch, président de la Société géographique de Russie envoya une lettre au ministre des Affaires étrangères, Alexandre Gortchakov, qui en informa Alexandre II, empereur de Russie. Pour le président, le territoire l’Alaska était trop éloigné des principaux centres de l’Empire russe. Le tsar décida donc de vendre le territoire et chargea Edouard de Stoeckl, diplomate russe, d’ouvrir les négociations. La guerre de Sécession (1861-1865) freina le projet mais renforça les liens entre les Etats-Unis et la Russie. Le 30 mars 1867 à Washington, après des discussions qui ont duré une nuit entière, les 2 camps signèrent l’accord de vente de l’Alaska pour 7,2 millions de dollars au lieu des 500 000 prévues initialement.  

En 1884, l’Alaska a obtenu le statut de district et en 1912, celui de territoire américain. C’est en 1959, que l’Alaska est devenu le 49e Etat des Etats-Unis. 

Maxime Lavandier