SHARE

Nouveau coup dur dans la lutte contre le réchauffement climatique. L’administration du président des Etats-Unis, Donald Trump vient de supprimer le programme Carbon Monitoring System (CMS) de la NASA. C’est ce qu’a confirmé ce jeudi soir l’Agence Spatiale Américaine après les révélations de la Revue des Sciences. 

Une mission importante de 10 millions de dollars permettant de surveiller de près dans l’atmosphère le dioxyde de carbone ainsi que le méthane, acteurs importants du réchauffement de la planète. La Revue des Sciences a affirmé que cette décision de Donald Trump était « la dernière attaque d’envergure contre la science climatique. »

Toujours selon la revue américaine, la NASA « a refusé de fournir une raison à cette annulation autre que des contraintes budgétaires et des priorités plus pressantes au sein du budget scientifique ». Steve Cole, porte-parole de l’Agence Spatiale Américaine a expliqué que le CMS ne faisait pas partie du programme budgétaire adopté par le Congrès américain. Une décision de Donald Trump qui n’est pas surprenante lui qui a retiré son pays des accords de la COP 21 de Paris. Le 45ème président des Etats-Unis avait déjà proposé de stopper cinq missions scientifiques l’année dernière dont celui du CMS.

La fermeture de ce programme est un réel coup d’arrêt dans la recherche contre le réchauffement climatique. Le CMS avait, notamment, permis de surveiller les réserves de carbone des forêts tropicales, et a contribué à freiner la déforestation dans certains pays. Le choix de Donald Trump d’arrêter le CMS est « une grave erreur » selon Kelly Sims Gallagher, directrice du Centre de politique internationale sur l’environnement et les ressources.

Alexandre Khaldi