SHARE

Mardi après-midi, les joueurs du club portugais du Sporting Clube de Portugal ont surement eu la peur de leur vie. Les joueurs ainsi que le staff se sont fait violemment agresser durant l’entrainement par une cinquantaine d’hommes encagoulés. Ces derniers ont investi l’Académie de Alcochete dans la banlieue de la capitale portugaise, Lisbonne, détruisant au passage de nombreuses installations du centre des Leões. 

Ces hommes encagoulés, équipés de barre de fer, font partie d’un groupe de supporters et semblent avoir agi, selon les médias lusitaniens, à la suite des mauvais résultats du club Lisboète. En effet, le SCP s’est incliné ce dimanche contre Maritimo ce qui les privera d’une qualification directe pour la prochaine Ligue des Champions. Des violentes agressions qui ont très sérieusement blessé le buteur des Lions, Bas Dost, qui avait tout de même marqué 34 buts cette année. Les assaillants ont ouvert le crâne du Néerlandais. Les médias rapportent également que Rodrigo Battaglia et Marcos Acuña ont également été sérieusement blessé. La presse Argentine indique notamment que Battaglia et Acuña pourraient résilier leur contrat suite à l’incident. L’entraineur de l’équipe, Jorge Jesus qui a 63 ans, a reçu un coup de tête.

Mercredi matin, les journaux sportifs portugais ont titré sur ces terribles incidents avec notamment la une de « A Bola » qui met en une qu’il s’agit d’un des jours les plus noirs de l’histoire du Sporting. 

La police n’a pas tardé à agir puisque 23 interpellations ont été effectué. Plus tard, dans la soirée, de nombreux supporters du SCP se sont réunis au Stade José Alvalade pour une manifestation en signe de soutien aux joueurs agressés. Le nom de Bas Tos a été l’un des plus scandés par ce groupe.  

Des violents incidents qui ont fait réagir à commencer par le Sporting Portugal qui « condamne avec véhémence ces événements ». Le club a affirmé vouloir des sanctions exemplaires pour ces personnes ayant agi de manière « absolument pitoyable ». De son coté, la Ligue portugaise de Football a expliqué que les « auteurs de ces actes ne sont pas des supporters mais des criminels. »

Malgré ces événements tragiques, le Sporting Clube de Portugal a encore un match a joué cette saison. Il s’agit de la finale de la Coupe du Portugal contre le Desportivo das Aves mais les Leões avaient sérieusement envisagé de déclarer forfait, trop touchés physiquement et psychologiquement. Finalement, ce mercredi, les joueurs ont indiqué, dans un communiqué qu’ils ont tous signé, être prêt à disputer cette rencontre ce dimanche. 

Alexandre Khaldi