SHARE

Âgé de 21 ans, un détenu est activement recherché par les forces de l’ordre depuis mercredi matin. Originaire de Landereau, ce « fiché S » suivi pour radicalisation, s’est échappé de la maison d’arrêt de Brest où il était incarcéré. 

Depuis mercredi matin, Anthony P. est activement recherché par les forces de l’ordre suite à son évasion de la maison d’arrêt de Brest où il s’est enfui au cours d’une extraction médicale. Considéré comme « dangereux », le fugitif, se présente sur sa page Facebook comme « serviteur d’Allah ». Il était incarcéré pour vol, il n’a cependant jamais été condamné pour des faits de terrorisme ou apologie du terrorisme. 
Les faits se sont déroulés mercredi matin entre 9h et 10h. « Tout est allé très vite » confie l’administration pénitentiaire. 
Avec l’aide de deux complices, le détenu fiché S a profité de son transfert médical vers l’hôpital de Morvan pour prendre la fuite. Deux complices l’attendaient à bord d’une voiture de type Peugeot 308. Plaqué une première fois au sol par le personnel, qui l’escorté –et qui n’était pas armé-, il réussit tout de même à s’échapper et monte à bord du véhicule. Lui et ses complices ont ensuite forcé la barrière de l’hôpital et on poursuit leur cavale. Le conducteur de la voiture s’est, quant à lui, rendu de lui-même à la police hier en fin de journée et a été placé en garde à vue. 

Connu par la police

Il fait aujourd’hui l’objet d’une fiche S suite a une tendance à la radicalisation. S’il n’a jamais été incarcéré pour des faits de terrorisme ou apologie du terrorisme, il est cependant bien connu des services de police. En détention provisoire depuis le 13 novembre pour « vol par escalade dans un entrepôt », le casier judiciaire de l’évadé mentionne déjà 23 tentatives de vols, dégradation et outrage. Il y a quelques temps emprisonné à Nantes, ce serait la bas que l’homme se serait radicalisé, aux travers des fréquentations au cours de sa détention. Il est depuis mercredi matin activement recherché. 

Solène Vigouroux