SHARE

La rédaction de Resonews a décidé de vous faire découvrir un lieu qui fait parler de lui de plus en plus : le musée Yves Saint Laurent.

Fondé le 3 octobre 2017, le musée Yves Saint Laurent attire par ses expositions tous plus intriguantes les unes que les autres. Alors que ce lieu a connu sa première Nuit des musées le samedi 19 mai 2018, la rédaction de Resonews a eu la chance d’arpenter ses couloirs.

Le visiteur est amené d’emblée à s’inviter dans les salons haute couture, afin de regarder une rétrospective de la vie de Yves Saint Laurent. Ces pièces servaient autrefois de salons de réception pour les clientes voulant essayer les collections après les défilés. C’est également là que se tenaient ces mêmes défilés jusqu’en 1976, avant leurs déplacements à l’hôtel intercontinental.

Dans la salle suivante, le style du grand couturier français explose aux yeux des visiteurs avec l’exposition de ses vêtements les plus emblématiques. Des pièces qui ont révolutionné la mode, car ils reprennent des codes réservés jusque-là à la gente masculine, avant que l’émancipation des femmes ne change les choses.

Ses collections primtemps-été ou hiver parsèment la suite de la visite. Maroc (pays dans lequel il a vécu), Russie, Espagne, Afrique subsaharienne, Asie… La variété des inspirations qui ont marqué les créations de Yves Saint Laurent se révèlent à travers les différentes sections du musée.

S’il y a une pièce qui attire particulièrement l’attention dans ce musée, c’est le Studio. Véritable coeur de la maison de couture, cet espace a vu Yves Saint Laurent à l’oeuvre pendant 30 ans. C’est là que le couturier examinait ses créations conçues à l’état de toile aux ateliers. Vêtus donc de pièces de coton blanc, les mannequins défilaient alors que Yves Saint Laurent les contemplait à travers les nombreux miroirs du Studio. Grâce aux images qui défilent dans les écrans du musée, on se rend compte rapidement que cette pièce n’a que très peu changé. Bibliothèques, crayons, croquis, tout semble ne pas avoir bougé depuis la fermeture de la maison en 2002.

La visite de ce musée se distingue également par les projections vidéos qu’elle propose. Tout d’abord on retrouve une série de 6 clips qui présente le fonctionnement de la maison de couture, du croquis à la vente, avec des personnalités qui ont travaillé avec Yves Saint Laurent. Même c’est surtout la salle appelée “un aigle à deux têtes” qui apporte une touche d’émotion à la visite. En effet cette projection témoigne du lien devenu légendaire, entre le couturier et Pierre Bergé, le cofondateur de la maison. De leurs débuts à leurs apogées, en passant par leurs vies à Marrakech, tout y est.

La fin de la visite reste sur le même ton, avec notamment le cabinet de curiosité présentant de nombreux accessoires utilisés par Yves Saint Laurent, comme des bijoux bien sûr. La section “La Mariée” est à également à retenir, tant les créations dénotent du reste des collections. Mention spéciale aux sept costumes de la danseuse Zizi Jeanmaire, qui s’imposent comme des pièces de choix dans ce musée. Problème, cette exposition est déjà terminée…

Le seul bémol de cette visite, c’est finalement sa durée. Comptez à peine une heure pour découvrir tous les recoins du musée Yves Saint Laurent. Avis aux fans de mode, cet endroit est fait pour vous.

Wallid Addigue, Alice Grisol