SHARE

On pourrait croire à une scène digne d’une série Netflix et pourtant les faits sont bien réels. Hier vers 17 heures, des policiers ont été mis en joug par des hommes cagoulés dans le quartier de la Buisserine, connu pour d’importants trafics de stupéfiants.

Des hommes armés de kalachnikov ont tenté d’intimider les forces de l’ordre dans l’une des cités des quartiers nord de Marseille. Une dizaine de malfaiteurs sont sortis de deux   Renault Megane, et ont tiré en l’air pendant de longues minutes. Tandis que certains habitants se jettent à terre, d’autres s’enfuient en courant. Rapidement prévenu par les habitants du quartier, un véhicule de police proche des lieux s’empresse de rejoindre le quartier de la Buisserine.

En arrivant sur place, les forces de l’ordre sont bloquées par l’un des véhicules. L’altercation entre police et malfaiteurs est brève, et le commando armé de kalachnikov, parvient à s’échapper rapidement et à rejoindre l’A55, reliant Marseille à Martigues. Un des habitants a été blessé par l’un des malfaiteurs, lui ayant donné un coup de crosse à la tête.

Aujourd’hui théâtre d’un affrontement entre les forces de l’ordre et un commando armé, la guerre des gangs fait rage dans ce quartier de la cité phocéenne. Une démonstration de force qui avait pour objectif le kidnapping d’un homme. Selon La Provence, un homme aurait, en effet, été enlevé. Une information confirmée par le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux.

Les enquêteurs privilégient pour le moment la piste du règlement de compte entre plusieurs bandes sur fond de trafic de drogue. Olivier de Mazières, le Préfet de police des Bouches-du-Rhône, s’est quant à lui indigné de la gravité des faits. Deux véhicules calcinés ont été retrouvés à proximité des lieux. L’identité des malfaiteurs reste, à ce jour, encore inconnue.

Solène Vigouroux