SHARE

Le 27 octobre 1998, lors d’un match qui oppose l’équipe de Basangana à celle de Bena Tshadi en République démocratique du Congo, un éclair survenu pendant le match a totalement annihilé l’équipe du Bena Tshadi. 

Non, ce n’est pas le ciel qui est tombé sur la tête des joueurs congolais. Mais bien la foudre. Un soir d’octobre 1998, l’équipe de Basangana reçoit celle du Bena Tshadi. Alors que les deux équipes n’arrivaient pas à se départager (1-1), un éclair frappa le terrain, tuant l’équipe entière du Bena Tshadi. Celle du Basangana fut accusée de sorcellerie car cette dernière sortie indemne de cet incident. 

En réalité, ce sont les crampons qui ont sauvé les joueurs du Basangana. L’utilisation de crampons moulés en plastique aurait sauvé les joueurs contrairement à leurs adversaires, qui portaient des crampons vissés métalliques. 

La foudre, grand ennemi du footballeur

Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident se déroule sur un terrain de football. En Afrique du Sud, dans un match qui opposait le Moroka Swallows au Jomo Cosmos, la foudre a frappé plusieurs joueurs.

Lors d’un entraînement, l’équipe de football amateur de Saint-Pair-sur-Mer (dans la Manche), 19 joueurs ont été électrocutés par la foudre. 5 d’entre eux ont été légèrement brûlés et transférés dans des hôpitaux. 

En 2015, en Bolivie, un footballeur a été tué par la foudre lors d’un match dans le sud de la Bolivie. Selon l’enquête de police, 8 autres joueurs auraient été également blessés par la foudre. 

Maxime Lavandier