SHARE

Beaucoup d’entre vous ont fêté la journée de la Guerre des étoiles le 4 mai (may the fourth be with you : que la force soit avec vous), mais le 25 mai serait peut-être plus propice pour organiser une fête des Ewoks en l’honneur du plus grand opéra spatial.

C’était il y a 41 ans, le 25 mai 1977, que « Star Wars » (plus tard connu sous le nom de « Star Wars: Episode IV Un Nouvel Espoir ») sortait sur grand écran et changeait le cours de l’histoire d’Hollywood. Il était clair ce jour-là que George Lucas et son épopée étaient une nouvelle force dans la culture pop américaine.

« Dans l’après-midi, j’ai fait une émission radio à Washington et ce type, cet interlocuteur, était vraiment enthousiaste et parlait du film avec beaucoup de détails. J’ai dit: « Vous savez beaucoup de choses sur le film. » Il a dit: « Ouais, ouais, je l’ai déjà vu quatre fois. » Et c’était le jour de l’ouverture. Je savais que quelque chose se passait. » George Lucas

Une révolution hollywoodienne

Robert Muratore, producteur du film documentaire « Les gens contre George Lucas », a déclaré que la première de l’aventure spatiale de 1977 a apporté avec elle « une nouvelle ère pour la science-fiction et la fantaisie ». « Cela a en quelque sorte ouvert les vannes à ce monde », a déclaré Muratore. « La science-fiction à ce moment-là est devenue plus accessible au grand public, et c’était un jalon dans l’histoire du cinéma. » Le même jour, six ans plus tard, « Le retour du Jedi » ouvrait ses portes aux salles combles et il fermait la trilogie originale de Lucas.

Résultat de recherche d'images pour "25 may 1977 star wars"

Pourtant, il n’y a aucun débat sur le fait que les films « Star Wars » ont changé pour toujours la façon dont les films ont été faits. « Il ne fait aucun doute que Lucas a fait progresser la technologie du cinéma dans tous les domaines », a déclaré M. Muratore. « Il a établi un standard incroyable pour le son dans le cinéma qui est maintenu jusqu’à ce jour. »

Sept Oscars, deux suites, trois préquels et quelques 4 milliards de dollars plus tard, « Star Wars » reste une histoire durable, en partie parce qu’il se plie dans plusieurs genres : science fiction, action, western, romance, drame.

Avec la sortie récente du spin off Solo : A Star Wars Story, une nouvelle génération de Padawans est en marche.

Valentin Dechambre