SHARE

Les émoticônes, ces petites icônes devenues indispensables dans notre manière de communiquer, sont l’oeuvre d’un seul homme : Shigetaka Kurita.

C’est en 1998 que ce japonais de 25 ans a passé deux années à créer les premiers émojis pour NTT DoCoM, un opérateur de téléphonie au Japon.

Le designeur explique notamment avoir été inspiré par les symboles des bulletins météo et les caractères kanji. A l’origine, ses créations, en noir et blanc, ne mesuraient que 12 pixels de large et de haut. Le service, à l’époque, ne pouvait transmettre que de faibles quantités de données. M. Kurita propose alors de créer des images schématisées de petite taille pour utiliser moins de mots et faire passer des émotions : ce seront les 176 émoticônes originelles.

L’émoji est une combinaison des mots japonais pour « image » et « lettres ».

Au vu du succès de ces icônes, d’autres opérateurs et des sociétés se sont ensuite emparés du phénomène pour le rendre mondial.

Ce qui était à l’époque un simple élément graphique est devenu aujourd’hui un véritable outil de communication, popularisé par les réseaux sociaux (Facebook, Whatsapp, Twitter et Instagram).

Maxime Lavandier