SHARE

Ce matin au Japon, un tremblement de terre a fait au moins trois morts et plus de 200 blessés. 

L’événement s’est produit ce lundi 18 juin vers 8 heures, à 13 kilomètres de profondeur dans la région d’Osaka. Les autorités japonaises ont réussi à identifier les victimes. Parmi celles-ci, on compte deux octogénaires et une fillette de 9 ans qui se trouvait à l’école au moment du drame. «La partie supérieure d’un mur de 3,5 mètres de haut bordant la piscine de l’établissement s’est effondrée et l’écolière a été prise au piège», a expliqué Takeshi Hamada, le maire de la localité de Takatsuki, au nord d’Osaka, où la jeune fille est décédé. 

La population mise en garde

Si ce séisme n’a visiblement pas fait de dégâts majeurs, plusieurs immeubles ont été endommagés et incendiés. Les transports publics, en particulier les trains, ont dû être arrêtés pour raison de sécurité. Un grand risque d’effondrements de maisons et de glissements de terrain était à prévoir ce matin, ce qui a conduit à la mise en garde des autorités aux habitants de la région.« Le risque que des maisons s’effondrent et que des glissements de terrains ou de boue se produisent est accru dans les zones fortement secouées. Soyez très vigilants face aux risques sismiques et aux informations concernant des chutes de pluie, éloignez-vous des endroits dangereux sauf absolue nécessité », a expliqué Toshiyuki Matsumori responsable d’une agence météorologique. Le pays du soleil levant subit chaque année plus de 20 % des séismes parmi les plus puissants recensés dans le monde. Le souvenir le plus récent remonte au 11 mars 2011, lorsqu’un séisme de magnitude 9,1 provoquait un tsunami faisant 18 000 morts et disparus et un accident majeur à la centrale nucléaire de Fukushima, dans le nord-est du pays.