SHARE

Après le scandale déclenché suite à la diffusion d’images d’enfants migrants tenus en cage et séparés de leur parents, Donald Trump a ordonné l’administration américaine de réunir à nouveau les familles. Son épouse, quant à elle, s’est rendue à la frontière Etats-Unis/ Mexique pour rendre visite à un centre d’accueil d’enfants.

Des vidéos d’enfants assis dans des cages, des enregistrements sonores d’enfants en pleurs.. La séparation des familles de migrants a affolée la population cette semaine, en provoquant ensuite une véritable tollé internationale. 

«Sur l’immigration, si on est faible, le pays est envahi, et si on est ferme on n’a pas de cœur. J’ai tendance à être ferme, mais c’est un sacré dilemme !» déclarait Donald Trump mercredi dernier devant des centaines de journalistes.  Après avoir décidé, en avril, de criminaliser systématiquement l’immigration illégal, le chef d’état a sans doute bondit face à l’impopularité de sa mesure, le conduisant finalement à faire marche arrière. 

Le président a signé un décret mercredi 20 juin pour maintenir les familles ensemble en détention dans l’attente du règlement de leur dossier Il a ensuite ordonné aux ministères de la Justice, de la Sécurité intérieure et de la Santé et des Services sociaux de “travailler ensemble pour garder les membres des familles d’immigrants illégaux ensemble durant le processus d’immigration et de réunir les groupes précédemment séparés. 

Cependant, l’administration Trump a tenu à rappeler que le décret de mercredi interdisant la séparation des familles de migrants ne mettait pas fin pour autant à la politique de tolérance zéro envers les migrants instaurée par le président américain au printemps dernier.

Melania Trump face à un “scandale”

Face à cette crise, Melania Trump était en déplacement jeudi à la frontière des États-Unis avec le Mexique. La première dame se rendait notamment dans un centre où sont hébergés une soixantaine de mineurs âgés de 5 à 17 ans, originaires du Honduras et du Salvador. “Je suis ici pour en apprendre davantage sur votre établissement, dans lequel je sais que vous hébergez des enfants sur le long terme. Je voudrais aussi vous demander comment je peux aider ces enfants à retrouver leur famille le plus rapidement possible”, a-t-elle déclaré depuis le centre situé à McAllen au Texas. 

Mais cette visite ne s’est pas passé comme prévue pour l’épouse de Donald Trump. En effet, sa veste Zara portée lors de sa visite a choqué lune partie de la presse et de l’opinion publique . Elle portait une longue veste kaki ornée dans le dos d’un slogan: “Je m’en fiche totalement, et toi?”

Mais les proches de Melania Trump ont tenus a rassuré tout le monde, en expliquant « qu’il n y’avait pas de messages » et qu’en aucun cas la première dame visait les migrants avec cette veste. 

“C’est juste une veste, il n’y avait pas de message.” Et d’ajouter: “J’espère que nous pourrons parler de l’importance de sa visite d’aujourd’hui aux enfants plutôt que de ses choix vestimentaires.” A déclaré sa porte-parole. 

Un message qui aurait été pour le moins déplacé en vue de la situation délicate que traverse l’administration Trump avec le dossier des migrants séparés de leurs familles.