SHARE

C’est une première pour une grande ville française. La municipalité de Strasbourg a récemment voté l’interdiction de la cigarette dans les parcs publics de la ville. Une mesure qui doit encore être validée en conseil municipal ce lundi.

A partir d’aujourd’hui, lundi 25 juin, l’expérimentation déjà menée dans le parc de la Citadelle va se poursuivre et s’installer à travers la ville. Depuis fin décembre, le parc de la Citadelle avait en effet déjà interdit tous les fumeurs au sein des espaces verts. Et contre toute attente ce n’est pas pour déplaire les fumeurs. Une enquête a été réalisée, révélant que 71% des non-fumeurs et 51% des fumeurs seraient favorables à cette nouvelle mise en place.

Le dialogue avant tout

Si la capitale du Grand Est décide de blâmer le tabac, elle décide avant tout d’être à l’écoute de sa population. Dans un premier temps, les fumeurs ne seront pas verbalisés. Des médiateurs santé seront engagés afin d’aller a la rencontre des fumeurs et de dialoguer avec eux sur les questions qui touchent cette addiction. Alexandre Feltz, adjoint au maire de Strasbourg, assure que ces brèves interventions jouent parfois un rôle important.

Les premières amendes seront adressées à partir du 1er janvier 2019 : 68 euros pour ceux qui fumeront ou jetteront leur mégot dans un parc.

Solène Vigouroux