SHARE

Plus d’une semaine après l’évasion hollywoodienne en hélicoptère de Rédoine Faïd, braqueur multirécidiviste, un chasseur a retrouvé un sac de sport abandonné dans la forêt de Verneuil-en-Halatte dans l’Oise. Il appartiendrait au commando ayant exfiltré le prisonnier.

Alors que Redoine Faïd entamait son septième jour de cavale, la police a récupéré dimanche 8 juillet 2018 un sac contenant du matériel probablement abandonné par le commando qui a exfiltré le braqueur de 46 ans de la prison de Réau (Seine et Marne). Deux armes longues recouvertes de papier aluminium, plusieurs cagoules et des vêtements étaient dans le sac. Mais c’est surtout la disqueuse, un outil électrique sur lequel est monté un disque abrasif, qui s’y trouvait qui a permis aux policiers de faire le lien avec le commando. En effet, les enquêteurs disposaient de photographies de la disqueuse utilisée par les malfaiteurs pour découper la porte qui donne accès de la cour d’honneur à l’unité de vie (UVF), où se trouvait le détenu au moment de l’arrivée de ses complices. Des analyses de police technique et scientifique sont en cours pour exploiter les éventuels indices et traces ADN laissés sur le sac et son contenu et authentifier son propriétaire.

La présence du sac conforte l’idée des enquêteurs selon laquelle Rédoine Faid serait toujours dans la région et qu’il n’aurait pas fui à l’étranger.  Les habitants de la région sont inquiets et les policiers redoutent que l’ennemi public numéro un ne réitère des « faits criminels » pour financer une cavale plus longue. A ce jour c’est une centaine d’enquêteurs spécialisés qui traque Rédoine Faïd.

Le rapport de l’Inspection judiciaire accéléré par la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, pour éteindre la polémique après l’évasion du braqueur est attendu pour lundi. Les échanges intégraux entre l’administration pénitentiaire et les surveillants de Réau seront publiés. Ils réclamaient notamment le transfert du braqueur vers un autre établissement.