SHARE

Alors que la France s’apprête à subir une vague de chaleur conséquente dans les prochains jours, les températures battent des records au Japon, allant jusqu’à atteindre les 41 degrés. 

La nature a une nouvelle fois joué des tours au pays du soleil levant. Après le séisme survenu le 18 juin dernier dans la région d’Osaka, le Japon est cette fois-ci touché depuis trois semaines par une étouffante vague de chaleur humide.

Une canicule meurtrière

Selon les données officielles publiées mardi, cette canicule aurait  fait 80 morts et conduit 35.000 personnes à l’hôpital en l’espace d’une vingtaine de jours.  “Nous observons des chaleurs sans précédent en plusieurs régions”, a expliqué un responsable de l’Agence de météorologie, Motoaki Takekawa, lors d’une conférence de presse lundi soir. Cette vague de chaleur “est fatale et nous estimons que c’est une catastrophe naturelle”, a-t-il ajouté. La semaine passée, où les températures ont largement excédé 35 degrés à l’ombre en maints endroits, a été la plus meurtrière, avec 65 victimes recensées, selon l’Agence de gestion des incendies et désastres. Plus de 15 morts avaient déjà été déplorés les deux semaines précédentes. Le taux d’humidité a également grimpé à 80%.

Les enfants en danger dans les écoles

La majorité des décès concernent les personnes âgées, mais des enfants figurent aussi parmi les victimes, dont un garçon de six ans qui a succombé à un coup de chaleur à son école alors que la salle de classe n’était pas climatisée. Suite à ce tragique incident, le gouvernement va subventionner l’installation de climatiseurs dans les écoles, collèges et lycées à partir de l’été prochain. En avril 2017, moins de la moitié des salles de classes d’établissements scolaires publics disposaient de climatisations, alors que des températures inédites atteignent le pays, notamment dans la ville de Kumagaya au nord de Tokyo, qui a battu le record national lundi avec un thermomètre affichant 41,1 degrés Celsius. Selon l’Agence de météorologie, les températures supérieures à 35°C pourraient durer jusqu’à début août, malgré quelques jours de répit prochainement.

Les Jeux Olympiques d’été remis en cause ?

Cette vague de chaleur a fait resurgir les inquiétudes sur la tenue des Jeux Olympiques d’été qui devraient se dérouler le juillet et août 2020 au Japon. De telles températures seraient difficilement supportables pour les participants et le public. Les organisateurs prévoient sinon le déplacement de certaines épreuves à des heures matinales, comme le trajet du marathon sur l’île d’Hokkaido. La gouverneure de Tokyo, Yuriko Koik, a tenue à rassurer tout le monde sur le maintien des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo : “les dispositions que nous prendrons contre la chaleur seront un des piliers du succès des JO de Tokyo” a-t-elle expliqué. Ces Jeux Olympiques qui devraient, à priori, se dérouler du 24 juillet au 9 août dans le pays asiatique.

Bertrand Bielle