SHARE

Battus par le Bayern Munich ce soir au Parc des Princes, le Paris-Saint-Germain obtient son ticket pour sa deuxième demie finale de Ligue des Champions consécutive grace à sa victoire du match aller (3-2). Il affrontera Manchester City ou le Borussia Dortmund, le 27 Avril prochain. 

Paris a plié, mais n’a pas rompu. Battus (0-1) malgré un grand nombre d’occasions franches et trois poteaux, les joueurs de Mauricio Pochettino ont su résister pour ne pas encaisser un deuxième but synonyme d’élimination, et qui leur aurait laissé d’immenses regrets.

Comme lors du tour précédent, face au FC Barcelone, le PSG a réussi à trembler malgré son avantage acquis à l’aller en Allemagne (3-2). La faute, contrairement au match aller, à un manque criant de réalisme qui a du faire palir plus d’un supporter parisien…
D’entrée de jeu, Kylian Mbappé, bien servi par un Neymar de gala, croise trop sa frappe pour inquiéter Manuel Neuer (3e). Puis dans les rôles inversés, par deux fois, Neymar échoue sur le gardien Allemand, en bien meilleure forme que lors du match aller (9e, 27e). Après cela, c’est une cascade de malchance qui attend le Brésilien, qui touche les montants à trois reprises en l’espace de 5 minutes (34e, 37e, 39e). A ce moment du match, l’idée est de ne pas regretter, à la fin du match, toutes ces occasions manquées, de ne pas revoir apparaitre les fantômes du passé. D’autant que 40 secondes plus tard, c’est Choupo-Moting (bien évidemment), qui donne l’avantage à un Bayern pas bien méchant jusque là, qui s’était proccuré deux occasions. Par Sane d’abord (25e), puis Joshua Kimmich ensuite (27e) dont les frappes trop imprécises n’ont pas vraiment inquiété Keylor Navas.

Neymar lors de PSG-Bayern, le 13 Avril 2021 – Icon Sport

 

Paris a bien grandi !

La seconde mi-temps, quant à elle fut bien plus etouffante, tant on sentait les Bavarois pousser davantage, et le spectre d’une élimination survoler le Parc des Princes… Mais ce PSG n’est plus le PSG dantan. Il a changé. Il ne craque plus. Il aurait pu, pourtant à plusieurs reprises, rompre sous les coups de boutoirs d’Alaba (47e), de Muller (53e) ou de Sane (82e). Mieux encore, il aurait pu égaliser et assurer une fin de match un peu plus tranquille à ses supporters si Neymar n’était pas en retard sur un excellent travail de Di Maria (53e) ou si Mbappe n’avait pas vu son but refusé pour un très léger hors-jeu (78e).

Peu importe, l’essentiel est fait, les pentionnaires du Parc des Princes accèdent à leur deuxième demie-finale consécutive, la troisième de son histoire après 1995 et 2020. Après avoir sorti le tenant du titre et l’ogre de cette édition, tous les rêves sont permis. Cette équipe a montré qu’elle pouvait regarder n’importe quelle équipe droit dans les yeux. Les temps ont changé au PSG, le PSG a souffert par le passé, mais le PSG a bien grandi.

Les notes

Paris-Saint-Germain: Navas (6,5), Diallo (6), Kimpembe (6,5), Danilo (7), Dagba (7), Paredes (7), Gueye (8), Draxler (5,5), Di Maria (7,5), Neymar (8,5), Mbappe (8)

Bayern Munich: Neuer (7,5), Davies (4), L.Hernandez (6,5), Boateng (5,5), Pavard (5,5), Alaba (5), Kimmich (5), Coman (5), Sane (5,5), Muller (6), Choupo-Moting (6)

Idrissa Gueye lors de la rencontre entre le Paris SG et le Bayern Munich

Les déclas

Mauricio Pochettino sur RMC Sport: « Je veux d’abord féliciter les joueurs »

« Je veux d’abord féliciter les joueurs. Tout le crédit leur revient. Je suis très content pour eux, le staff, le club, le président, Leonardo. C’est bon de partager ces moments de bonheur ensemble. Cette adrénaline me manquait. C’est normal que des grands joueurs comme Kimmich et Müller aient confiance en eux, c’est normal qu’ils se considèrent favoris. Le foot est un sport si beau. Il ne faut jamais renoncer. On a fait beaucoup d’efforts. Il faut continuer à travailler. »

Kimpembe sur le fait que le club a grandi

« Le club ne cesse de grandir, de jour en jour, d’année en année. J’en suis la preuve, j’ai eu du mal à me relancer après ce qu’il s’est passé il y a deux ans (contre Manchester United, ndlr). Quand on tombe, il faut savoir se relever. Ce soir c’était une bataille, une guerre mais on s’est bien battus. Le plus important c’était la qualification et maintenant on va essayer de savourer comme on peut même s’il faut basculer vite sur la Ligue 1. »

Neymar: « On est une grande équipe et on l’a montré »

Neymar au micro de RMC Sport: « Je suis très content, malgré la défaite. On a affronté une grande équipe. On est aussi une grande équipe et on l’a montré ce soir. On a éliminé le champion d’Europe. Les objectifs sont respectés, maintenant on est en demi-finale et on doit encore travailler plus, s’améliorer et on espère faire une belle demie. (…) C’est vrai qu’on se parle beaucoup, qu’on est vraiment une équipe. On a vu que Di Maria a beaucoup couru aujourd’hui, il faut féliciter tout le monde ».

Dagba: « J’ai rêvé de cette qualification »

Colin Dagba au micro de RMC Sport: « C’est incroyable, j’en ai encore rêvé cette nuit de cette qualification. On a fait un gros match ce soir, autant défensivement qu’offensivement, même si on a raté beaucoup d’occasions. Oui, j’ai rêvé de cette qualification. Je me voyais déjà en demi-finale. C’est chose faite ce soir. Ça fait deux demi-finales. C’est une grosse aventure qu’on vit depuis deux ans. On avait à coeur de prendre une revanche par rapport à l’année dernière. On mérite cette qualification ».

Flick: « Nous avons été la meilleure équipe »

Hansi Flick, l’entraîneur du Bayern: « Je pense que c’est au match aller que nous avons perdu, avec toutes les occasions que nous n’avons pas mises au fond. Et le troisième but que nous encaissons était un de trop, 2-2 aurait été bien. Ce soir, il nous a manqué le petit coup de chance dans les dernières minutes, notamment quand Leroy [Sané] était en bonne position et qu’il a choisi de faire une passe au lieu de tenter sa chance ».

Pavard: « J’espère que Paris va gagner la Ligue des champions »

Le latéral munichois Benjamin Pavard au micro de RMC Sport: « C’est sûr qu’on est tous très déçus, surtout par rapport au premier match qu’on aurait dû gagner. Paris a fait son match aujourd’hui et a eu beaucoup d’occasions. On en a eu aussi, mais ils méritent leur qualification. Félicitations à Paris. (…) J’espère que Paris va gagner la Ligue des champions. En étant Français, j’espère qu’ils pourront soulever le trophée ».

Le message de Kimpembe aux supporters

« On a un grand message pour nos supporters. On tient à les remercier, ils nous ont accueilli comme il se doit. Nos pensées vont vers eux, on tient à les remercier, ça fait plaisir. »

Le tifo des supporters Parisiens pour encourager leurs joueurs

Jeremy Cesar