Polémique : Retour sur l’affaire de Yann Moix avec la Police

486
0
SHARE

Ce week end, lors de l’émission des Terriens du samedi de Thierry Ardisson, le nouveau chroniqueur Yann Moix avait tenu des propos polémiques envers la Police. Ils avaient d’ailleurs vivement fait réagir l’opinion publique.

Ce samedi, le chroniqueur de l’émission les Terriens du samedi, Yann Moix, a créé une vive polémique. Était invité sur le plateau de l’émission le journaliste Frédéric Ploquin, afin de présenter son livre “La peur a changé de camp”. Dans son ouvrage, il exprime les conditions de travail des Forces de l’ordre et une insécurité en train de naître au sein de la Police. Deux policiers étaient également sur le plateau afin de témoigner. Yann Moix leur a dit qu’ils “venez dire ici que les policiers ont peur” qu’ils “chiaient dans (leurs) frocs” et qu’ils “n’avaient pas les couilles d’aller dans des endroits dangereux”. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a immédiatement été saisi par le syndicat alternatif CFDT et a notamment fait savoir qu’il déposerait une plainte lundi.

Des propos vivement commentés et condamnés

C’est sans surprise que l’opinion publique et de nombreuses personnalités ont commenté les propos du chroniqueur. Le syndicat Alliance a, lui, parlé de “récidive” concernant Yann Moix. Un autre syndicat, Unité-SGP, a saisi lui aussi le CSA et le Ministre de l’Intérieur afin de voir “des poursuites engagées”. Pour les Forces de l’ordre, ces propos sont honteux et grossiers. Certains se demandent même comment une séquence aussi virulente a pu être diffusée à l’antenne par la chaîne. Eric Morvan, directeur général de la Police, a tenu à rappeler à Yann Moix sur twitter que : “La Police n’est pas une affaire de “couilles” ni de “peur au ventre”. La Police nationale se sont des femmes et des hommes du droit et des citoyens”

Le Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a lui aussi tenu à exprimer son désaccord sur twitter : “Grossier sur la forme, Indécent sur le fond. M. Moix a, à nouveau, tenu des propos intolérables à l’encontre de nos policiers.”

 

Des propos “grossiers” selon Yann Moix

Sa réaction était attendue après la grosse polémique qui a eu lieu tout le week end et c’est mardi sur l’antenne d’RTL que l’écrivain s’est exprimé. Après avoir expliqué “qu’il y était allé un peu fort”, il a exprimé le regret de la violence de ses propos. Il a aussi voulu redire qu’il fallait être fou pour être “anti flic”. Il est notamment revenu sur la forme de ses propos, qu’il juge mauvaise. De plus, la “généralisation” qu’il a faite des policiers a été une erreur selon lui.

Il a tout de même tenu à exprimer son émotion quant à la mort qu’un gendarme s’est donné ce mardi 25 septembre.

Malgré cela, il a tenu à se féliciter du débat qu’il a ouvert avec de tels propos.

Il semble donc y avoir chez Yann Moix une volonté d’apaiser la polémique. Il a aussi ajouté que le problème ne venait pas des agents de police mais des moyens qui étaient mis à leurs dispositions. Néanmoins, de nombreuses plaintes ont été déposées devant le CSA et l’affaire n’est pas encore terminée.

 

 

Maxime Le Nail