Grande opération antiterroriste à Grande-Synthe

528
0
SHARE

Ce mardi 2 octobre, quelques deux cents policiers à Grande-Synthe. L’objectif était le siège de l’association “Centre Zahra France”. Douze perquisitions ont été menées et trois personnes on été placées en garde à vue à la suite de l’intervention.

 

Ce matin, la commune de Grande-Synthe a été le spectacle d’une opération antiterroriste de grande envergure. Vers 6h du matin, 200 policiers dont une trentaine d’hommes du RAID sont intervenus pour effectuer ce que l’on appelle des perquisitions administratives dans le “Centre Zahra France” et chez les dirigeants de ce centre.

Des visites “domiciliaires”

Les policiers présents ont donc effectué des perquisitions au “centre Zahra france” mais aussi à certains domiciles. Il y a eu ce qu’on appelle des “visites domiciliaires”, 12 exactement. C’est le préfet du Nord qui a sollicité ces visites auprès du juge des libertés et de la détention du Tribunal de Grande Instance. C’est ensuite le procureur de la République de Dunkerque qui a autorisé cette intervention :

« Cette opération s’inscrit dans le cadre de la prévention du terrorisme, les activités de l’association Centre Zahra France étant particulièrement suivies en raison du soutien marqué par ses dirigeants à plusieurs organisations terroristes et en faveur de mouvements prônant des idées contraires aux valeurs de la République. »

Trois personnes ont été mises en garde à vue pour détention d’armes illégales. le préfet du Nord, Michel Lalande souhaite désormais faire fermer la salle de prière du centre “Zahra France” comme l’a annoncé Gerard Collomb, sur twitter ce matin.

Gérard Collomb qui est toujours en pleine polémique après avoir  présenté sa démission au Président de la République et après que celle ci ait été refusée, a tenu a féliciter les forces de l’ordre de la réussite de cette action contre le terrorisme en France

L’intervention de Police de ce matin était dans un objectif de “prévention contre le terrorisme”. le sujet est donc toujours d’actualité.

 

Maxime Le Nail