SHARE

Après un premier refus du président Emmanuel Macron, l’ex ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a fini par obtenir son accord quant à sa démission mercredi 3 octobre 2018. C’est Edouard Philippe qui s’est vu demander d’assurer l’intérim, en attendant de trouver un successeur.

Gérard Collomb qui souhaite se consacrer à sa candidature à la mairie de Lyon a affirmé « maintenir » sa proposition de démission, 24 heures après que le président Emmanuel Macron a refusé une première fois qu’il quitte son poste.

C’est dans la nuit du 2 au 3 octobre, que l’Elysée a pris acte de sa décision. Emmanuel Macron a finalement accepté la démission de Gérard Collomb. En attendant de dévoiler le nom de son successeur dans les prochaines heures, la passation de pouvoir a été réalisée. Matignon a fait savoir dans la foulée que le chef du gouvernement a du annuler un voyage officiel en Afrique du Sud prévu jeudi et vendredi. C’est donc au Premier ministre Edouard Philippe que revient la responsabilité d’assurer la succession du ministère de l’Intérieur.

Une passation de pouvoir tendue

La rapide passation de pouvoir a eu lieu ce mercredi matin à 9h30 place Bauveau, dans une atmosphère plutôt froide et confuse. “C’est toujours avec beaucoup de regrets que l’on quitte le ministère de l’Intérieur parce que c’est un grand ministère” s’est exprimé Gérard Collomb. Edouard Philippe a dit apprécier « la grande culture » et « le caractère direct » de l’expression” de l’ex ministre mais il n’a pas manqué de sous-entendre que “le Ministère de l’intérieur est celui de la permanence de l’état”.

C’est en fin de matinée que la communication de l’Elysée a acté noir sur blanc le départ de Gérard Collomb. “Sur la proposition du Premier ministre, le Président de la République a mis fin aux fonctions de M. Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur”, a indiqué ce matin la présidence dans un communiqué.

Le maire de Lyon, Georges Képénéian (LREM) qui a remis sa démission mardi 2 octobre pour laisser sa place à son prédécesseur, tiendra une conférence de presse à 13h30.

 

 

Claire Lefeuvre