SHARE

Quart de finale de Ligue des Champions, un partout entre la Juventus de Turin et l’Ajax Amsterdam, nous sommes à la 67ème minute : le décor est planté. Corner pour les Godenzonen tiré par Lasse Schöne. Un homme dans la surface s’illustre et saute plus haut qu’Alex Sandro et Rugani, le défenseur Matthijs de Ligt ! 

Une tête puissante et bien placée permettant à l’Ajax de se qualifier pour les demis-finales de la plus belle des compétitions européennes pour la première fois depuis 1997. Un but de de Ligt comme un symbole, lui seulement âgé de 19 ans et pur produit de la maison de l’Ajax Amsterdam.

De Ligt : Le joueur modèle de l’Ajax !

« Il est aussi fort avec les deux pieds, il a une excellente variété de passes, il peut s’imposer de la tête, marquer des buts et il est déjà un vrai leader de défense à l’âge de 18 ans, affirme Edwin van der Sar, ancien gardien de l’Ajax et actuel CEO de l’Ajax dans un entretien accordé à Goal.com l’an dernier. Il a intégré l’équipe première l’année dernière et n’a jamais regardé en arrière. »

En effet, après avoir fait ses premières classes au FC Abcoude, Matthijs de Ligt intègre à l’âge de 9 ans l’académie de l’Ajax Amsterdam à De Toekomst. Dès ses premières années, il se fait remarquer pour ses excellentes performances et pour ses distinctions personnelles en remportant, notamment, le titre de meilleur joueur de la ABN AMRO Future Cup, un tournoi amical international organisé chaque année par l’Ajax pour ses joueurs juniors. Après quelques saisons, le défenseur de Ligt fait encore parler de lui en étant nommé meilleur joueur de la Copa Amsterdam, une autre compétition organisée chaque année par les Ajacides mais cette fois-ci pour les joueurs de moins de 19 ans. 

Matthijs De Ligt lors de la Copa Amsterdam.
Matthijs De Ligt lors de la Copa Amsterdam.

 

À ce moment-là, le natif de la région de Zuid-Holland reçoit beaucoup d’offres de clubs à l’étranger. Une longue réflexion pour prendre, finalement, la sage décision, en accord avec ses parents, de continuer sa formation chez les Godenzonen. Au vu de son talent et surtout du nombre de sollicitations qu’il reçoit, le clan de Ligt engage un agent et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit d’un ancien grand joueur de l’Ajax, Barry Hulshoff. Les Lanciers, sont ainsi dans l’obligation de protéger son talent néerlandais et de faire signer à De Ligt son premier contrat professionnel à l’âge de 16 ans. Un accord de trois saisons avec en récompense au terme de cette année, le titre de « Talent of the Future ». 

L’année suivante, Matthijs de Ligt fait ses grands débuts avec le Jong Ajax, l’équipe U21 des Lanciers. Une formation évoluant en Eerste Divisie, la 2ème division néerlandaise. Une bonne première campagne avec 17 matchs et 1 petit but. Des performances remarquables, impressionnant le staff de l’équipe une lui demandant, ainsi, de participer à un camp d’entraînement de pré-saison en Autriche. Il y fera ses débuts officieux au sein de l’équipe principale de l’Ajax lors d’un match amical avec le FC Liefering. Mais patience est mère de sûreté puisque quelques semaines plus tard en septembre 2016, il débute en match officiel dans un match de coupe contre Willem II. Une rencontre remportée 5 à 0 où il a marqué. Il devient ainsi le 2ème plus jeune buteur du club après Clarence Seedorf. En avril 2018, dans une rencontre d’Eredivisie, il est même nommée capitaine de l’équipe après la blessure d’un de ses coéquipiers, Veltman. 

8 Avril 2018 : Matthijs de Ligt of Ajax durant une rencontre en Eredivisie avec Ajax contre Heracles Almelo (Photo by Erwin Spek/Soccrates/Getty Images)

 

Parallèlement à sa montée en puissance avec l’Ajax, il se fait remarquer par la sélection nationale des Pays-Bas. Il débute en 2014 avec les U-14 avant d’enchaîner les prouesses et de monter progressivement dans les différentes équipes. Avec les moins de 17 ans, il participe au championnat d’Europe en 2015 puis en 2016. Lors de l’édition 2015, il joue deux matchs. En 2016, il dispute cinq matchs, en officiant en tant que capitaine. Les Pays-Bas s’inclinent en demi-finale contre le Portugal. Mars 2017, le sélectionneur des Oranjes, Danny Blind, convoque pour la première fois de Ligt avec les A pour affronter la Bulgarie et l’Italie. Le choix de De Ligt semblait surprenant car il n’avait disputé que cinq matchs complets avec l’Ajax. Ainsi, le 17 mars 2017, contre la Bulgarie, De Ligt devient le plus jeune joueur de l’histoire de l’équipe nationale néerlandaise à débuter un match officiel à 17 ans et 225 jours.

Au fil des rencontres, De Ligt enchaîne les très bonnes présentations au point d’être élu le 16 décembre 2018, Golden Boy de la saison, titre récompensant le meilleur jeune joueur européen de l’année. Première fois qu’un défenseur remporte ce trophée. « C’est un grand objectif pour un défenseur de remporter ce prix prestigieux, se réjouit De Ligt au micro de Sky Sports après avoir décrocher le trophée du Golden Boy. Je suis heureux d’être le premier dans mon rôle à remporter ce trophée« .

Un nouveau prix avant le mois de février 2019 et les huitièmes de finale face au Real Madrid où il devient le plus jeune capitaine de l’histoire des phases finales de la Ligue des Champions. De Ligt et les siens impressionnent et éliminent le triple tenant du titre de la compétition avant de sortir, au tour suivant, le grandissime favori, la Juventus de Turin. 

Des prouesses à répétition en battant tous les records. Les éloges ne cessent de tomber avec notamment celles de la légende de l’Ajax Ronald de Boer saluant la maturité du capitaine De Ligt : « Même s’il n’a que 18 ans, il est déjà connecté avec les autres autour de lui, constate De Boer dans une interview accordée à Goal.com il y’a an. La plupart des garçons à son âge ne sont pas à un stade aussi avancé. Le développement de Matthijs est incroyable. »

De Ligt, le pur produit de l’institution des Godenzonen, toujours à la pointe des détections de jeunes pépites footballistiques. Par son parcours et sa réussite, Matthijs de Ligt est l’exemple type de l’enseignement De Toekomst, fort sur le terrain mais également dans l’esprit. En Europe et même dans le monde, la formation de l’Ajax reste une référence et de Ligt en est l’un des symboles. 

L’Ajax Amsterdam : Rinus Michels et son Football Total 

Pour comprendre cette référence dans le monde du football, il faut remonter dans le temps, plus précisément dans le milieu des années 60, en 1965. En effet, Jaap Van Praag, président de l’Ajax Amsterdam, décide de nommer Rinus Michels comme entraîneur. Ce Néerlandais a disputé 269 rencontres avec le maillot des Ajacides en tant que joueur et connaît parfaitement les rouages du club. Dès son arrivée en tant que coach, Michels introduit la professionnalisation et prône une tactique offensive avec un jeu rapide nommé « Football Total », toujours appliqué aujourd’hui chez les Godenzonen. Avec ce fin tacticien, l’Ajax glane de nombreux succès. En 6 saisons, l’Ajax remporte à 4 reprises le championnat et 3 fois la KNVB Cup. En 1966-67, l’Ajax s’adjuge son premier doublé coupe-championnat. Piet Keizer et Johan Cruijff marquent à eux seuls 122 buts, un record national à ce moment-là. 

Rinus Michels, l’homme à l’origine du Football Total

 

En 1969, l’Ajax est le premier club hollandais à disputer une finale de coupe européenne. Cependant, à Madrid, les Godenzonen s’inclinent 4 à 1 face au Milan AC. Mais les autres clubs du vieux continent son prévenu, l’Ajax est, désormais, un grand d’Europe et les joueurs Ajacides confirment cette tendance en 1971, 1972 et 1973 en glanant 3 Coupes des Champions avec une formation composée d’Arie Haan, Johan Neeskens, Piet Keizer, Wim Suurbier, Johnny Rep, Ruud Krol et Johan Cruijff, issus en majorité de la formation de l’Ajax. Cruijff, pur prodige, était le leader de cette équipe invincible. Une mentalité offensive toujours utilisée aujourd’hui dont Rinus Michels en est le pionnier. Un « Football Total » enseigner encore à ce jour dès les premières années à De Toekomst.

Van Gaal : le goût de l’excellence

Après quelques années moins glorieuses, l’Ajax reprend un peu de ses couleurs rouges et blanches au début des années 80’ avec une équipe très jeune. Entre 80 et 87, les Lanciers glanent trois fois le championnat et la coupe avec de très bon buteurs : Wim Kieft avec 32 buts (81-82) et Marco Van Basten avec 37 buts (86-87). En tout, Van Basten marque 151 buts en 127 matches.

L’Ajax redescend en qualité de jeu mais pas de formation lors de la fin des années 80 avant que l’effectif soit repris en main par la légende, Louis Van Gaal. En effet, il est considéré comme le meilleur entraîneur de l’histoire du club avec un management caractérisant parfaitement la philosophie de Ajax Amsterdam. En 6 saisons, il remporte 3 fois de suite le championnat (94, 95, 96), la Ligue des Champions (1995), la Coupe du Monde des Clubs Champions (1995), la Coupe de l’UEFA (1992), la Supercoupe d’Europe (1996) et 3 fois la Supercoupe des Pays-Bas ! Des titres empochées avec une formation composée de jeunes joueurs provenant du centre de formation de De Toekomst comme Edgar Davids, Clarence Seedorf et Patrick Kluivert. D’autres pépites sont recrutées comme le buteur finlandais, Jari Litmanen ou encore le gardien, Edwin Van Der Sar. Ronald De Boer, lui, revient au club et rejoint son frère Frank pour s’imposer en tant que joueurs cadres du vestiaire.

Inquiets avant ses débuts, le public ainsi que les médias ne peuvent que se lever et applaudir la philosophie de l’Ajax et le management parfait de Van Gaal qui a osé avec assurance lancer les jeunes pousses de De Toekomst.

La Class’ 95 de l’Ajax Amsterdam

 

« L’Ajax n’est pas seulement l’équipe des années 90, elle se rapproche d’un football utopique. » Ces mots sont signés Jorge Valdano, entraîneur du Real Madrid et témoin privilégié de la consécration de la Class 95 de l’Ajax Amsterdam. Une épopée résumant parfaitement la philosophie Ajacides avec son fameux « Football Total ».

 « L’Ajax n’est pas seulement l’équipe des années 90, elle se rapproche d’un football utopique.  Jorge Valdano, entraineur du Real Madrid de 1994 à 1996

Même si les résultats sportifs n’ont pas été glorieux après le départ de Van Gaal, la formation des Godenzonen est de nouveau à l’honneur mais, cette fois-ci, avec la deuxième équipe de l’Ajax, le Jong Ajax. Oui ! L’équipe réserve atteint les demi-finales de la Coupe des Pays-Bas. 

Le team de Jan Olde Riekerink atteint ce stade de la compétition en battant Stormvogels/Telstar 3 à 0 en quart de finale. L’Ajax 1 bat le FC Groningen, mais les deux équipes ne se retrouvent pas ensembles en demi-finale. L’Ajax 2 va s’incliner tout près de la finale, en s’inclinant aux tirs au but face au FC Utrecht. 

Années 2000 : De nouveaux joyaux 

Dans les années 2000, la formation de l’Ajax révèle aux yeux du monde de nouvelles pépites comme Rafael Van der Vaart, le créateur Wesley Sneijder, Johnny Heintinga, Maxwell, le premier français de l’Ajax, Julien Escudé, Zlatan Ibrahimovic, Maarten Stekelenburg ou encore Nigel de Jong. Une institution référence dans le monde entier permettant à de nombreux footballeur de pérenniser ou de s’imposer dans ce sport. A la fin de l’année 2017, l’Observatoire du football CIES révèle que l’Ajax a formé 71 joueurs actuellement en activité. C’est le club le plus productif d’Europe.

Zlatan Ibrahimović avec l’Ajax Amsterdam. Il y est resté de 2001 à 2004 avec 110 apparitions pour 48 buts marqués.

On peut y voir un parallèle de formation dans d’autres sports à l’image de la filière Red Bull en Sport Automobile qui forme dès le plus plus jeunes âge ses jeunes pilotes avant d’oser les envoyer dans la catégorie reine du sport automobile très tôt à l’image de Max Verstappen devenant à 17 ans et 166 jours, le plus jeune pilote de l’histoire à prendre le départ d’un Grand Prix. L’Ajax Amsterdam ou le club n’hésitant pas à lancer ses jeunes pousses en équipe première avec aujourd’hui des joueurs éclaboussant l’Europe de leur classe en Ligue des Champions comme Dusan Tadic, Hakim Ziyech, David Neres ou encore Frenkie de Jong. Une 1/2 finale de rêve contre Tottenham avec des statistiques impressionnantes : 160 buts inscrits toutes compétitions confondues. Meilleur attaque d’Europe et meilleur ration de l’histoire du club.

Une formation de pointe toujours en réussite à l’image de Matthijs de Ligt, fils prodigue de De Toekomst…

Alexandre Khaldi