Les grandes lignes des nouveaux tarifs de la SNCF

259
0
SHARE

Comme annoncé en mars dernier, l’entreprise ferroviaire met en place une nouvelle grille tarifaire à compter du 9 mai 2019. L’objectif : simplifier les tarifs et offrir un service moins cher pour tous les utilisateurs.

A partir d’aujourd’hui, si vous prenez le train, vous serez sûrement concerné par les nouveaux tarifs qui peuvent s’appliquer à votre voyage. En effet, la SNCF met en vigueur plusieurs changements présentés comme avantageux pour ces millions de voyageurs.

Un tarif unique pour la carte de réduction

Les cartes jeunes (12-27 ans), week-end (27-60 ans), senior (dès 60 ans) et les cartes familles sont désormais remplacées et réunies sous une même carte appelé “la carte avantages”. Elle est disponible au prix unique de 49€ par an. En plus, une petite augmentation : la “carte avantages” assure une réduction minimale de 30% sur un trajet contre 25% auparavant.  Une bonne nouvelle pour les anciens utilisateurs de la carte week-end par exemple qui payaient 75€ leur abonnement. Cependant, ces avantages ne sont pas valable sur les trains dit “low-cost” de la SNCF comme les OUIGO.

Trois gammes de prix par train

La SNCF proposait jusqu’à maintenant des places en seconde classe ou en première classe avec des prix différents (“Prem’s”, “Loisir” et “Pro”). Dorénavant il n’y aura que trois catégories: la 1ère et la 2nd classe ainsi que les places business. La SNCF souhaite ainsi que les billets de seconde classe soient moins chers que la première, ce qui n’était pas toujours le cas actuellement.

Possibilité d’échange et de remboursement étendu

Tous les billets peuvent désormais être échangés ou remboursés gratuitement jusqu’à 30 jours avant le départ. Cette mesure comprend également les billets Prem’s qui ne présentaient pas cette possibilité. Néanmoins, si vous changez votre billet trois jours avant le départ, des frais de 5€ vous seront débités. Des frais pouvant aller jusqu’à 15€ si la modification est effectuée 2 jours avant l’heure du départ ou de dernière minute.

Des modifications qui déjà ne manquent pas de faire réagir certains dénonçant des avantages favorisant des “gagnants” et des “perdants”.

 

Charlene Slowik