SHARE
Capture d'écran page Facebook : Recherche l’homme du OUIGO 7851 du 12.04.19 descendu à Toulon vers 11h04

Depuis mi-avril, une jeune femme a rencontré le regard d’un bel inconnu qui est descendu en gare de Toulon. Depuis, elle le recherche, et rien de mieux qu’une page facebook et la solidarité d’internet pour le retrouver. 

Si George Brassens avait vécu à notre époque il n’aurait peut-être pas écrit et chanté « les passantes ». Mais il aurait tout simplement créé une page Facebook pour retrouver : « la compagne de voyage, dont les yeux, charmant paysage font paraître court le chemin, qu’on est seul, peut-être, à comprendre, et qu’on laisse pourtant descendre sans avoir effleuré sa main ». Il y en a une qui est bien décidée à retrouver son bel inconnu qui lui a souri dans le train et avec lequel, elle a échangé plusieurs regards. Sandrine 34 ans,  a publié une petite annonce insolite sur une page Facebook qu’elle a nommée :  « Recherche de ’homme du OUIGO 7851 du 12.04.19 descendu à Toulon vers 11h04 ». 

capture d’écran de la publication :
Recherche l’homme du OUIGO 7851 du 12.04.19 descendu à Toulon vers 11h04

À la recherche du bel inconnu 

Donc, si tu es grand et mince, que tes cheveux sont châtains, que ta barbe  est « presque blonde, avec des pointes de blanc » et que tu as «approximativement entre  33 et 43 ans ». Tu es sûrement celui que recherche Sandrine. Encore faut-il que tu aies pris le train en direction du sud-est de la France à Gare de Lyon le 12 avril 2019 à 7h19, que tu aies occupé la voiture 7 et que tu sois descendu à Toulon. Et dernier détail, il faut avoir échangé plusieurs regards avec une jeune femme blonde qui portait un pull jaune. 

Sandrine la créatrice de la page Facebook. Crédit fb

« C’est grâce aux partages que j’ai le plus de chances de le retrouver ! »

N’hésitez pas à partager, le groupe Facebook : « Recherche de l’homme du OUIGO 7851 du 12.04.19 descendu à Toulon vers 11h04 » et la publication de Sandrine. « C’est grâce aux partages que j’ai le plus de chances de le retrouver ! » déclare-t-elle à la fin de son message.  Elle a reçu « beaucoup de réponses » comme elle a confié à Var Matin, mais n’a pas encore trouvé le bel inconnu. Un petit malin a même essayé de se faire passer pour lui et d’autres ont tenté leurs chances, en vain.