SHARE

Indigo, c’est une application d’entraide qui a pour but de réduire les inégalités, favoriser la solidarité et le partage ainsi que d’aider des associations. Un concept novateur lancé en 2018 par Stéphane de Freitas. Aujourd’hui la « indigo Community » compte déjà plus de 20 000 membres.

 L’idée est née d’un simple constat: les 8 personnes les plus riches de la planète possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres. Aujourd’hui, plus de 700 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Ces personnes, qui sont environ 8 millions en France n’ont pas toujours accès aux produits de première nécessité. Un malaise croissant qui mêlé au dérèglement climatique accroît les inégalités.

Alors l’idée est simple: un objet que vous n’utilisez plus ? Donnez-le. Envie de rendre un service? Proposez votre aide en contactant une des associations partenaires ou en postant une petite annonce. Au besoin, vous pouvez aussi demander de l’aide. 

Comment cela fonctionne?

Assez simple d’utilisation, il faut télécharger l’application Indigo disponible sur App Store et Google Play et créer son compte. Une adresse mail suffit mais on peut aussi se connecter via son profil Facebook. 

Bleu pour offrir, jaune pour aider une association et rouge pour un besoin.

Une fois l’inscription réalisée, l’application se présente sous forme de carte. Grâce aux icônes bleues, rouges et jaunes, vous êtes informé des offres, des besoins et des associations qui cherchent de l’aide qui sont à côté de chez vous. Pour passer à l’action, c’et très simple, il suffit de sélectionner l’offre que vous voulez proposer sur l’écran d’accueil de l’application. 

Le but d’Indigo 

Dans un monde où les inégalités ne cessent de s’accroître la coopérative indigo a pour but de développer un réseau d’entre-aide pour favoriser le partage et la solidarité. Indigo lutte contre l’exclusion et la précarité. C’est un système collaboratif d’échange entre les individus qui valorise leur générosité. 

Sur Indigo, il n’est pas question d’argent, la monnaie est remplacée par les « digos ». C’est une sorte de récompense puisque plus on offre plus on ne reçoit. 

En plus de favoriser les liens sociaux et l’entre-aide, utiliser Indigo c’est aussi faire un geste pour l’environnement car on peut donner une seconde vie aux objets que l’on utilise plus.

Indigo: un projet novateur face aux inégalités

L’engagement associatif

10% des bénéfices sont reversés à différentes associations qu’il est possible pour les utilisateurs d’aider via l’application. 

Indigo est financé et soutenu par la FAMI (fond asile migration intégration) de l’Union Européenne. Cette collaboration a pour but de faciliter l’intégration des migrants et des exilés sur leur territoire d’accueil dans les pays suivants: Grèce, Finlande, Pologne, Chypre, France et Italie 

Afin d’aider à cette intégration, l’application est traduite dans 3 langues: Urdu, Farsi et Arabe.

Le indigo challenge

Plusieurs personnalités se sont prêtées au jeu de l’indigo challenge lancé début mai sur Instagram par Stéphane De Freitas. Le principe est est simple et vous pouvez, vous aussi relever le défi avec vos amis.

Il suffit de poster une vidéo sur le réseau social où l’on explique le service que l’on propose et de nominer des amis afin qu’ils fassent de même. Caroline de Maigret (actrice), Axelle Laffont (actrice), Jean-Baptiste Maunier (acteur), Kery James (rappeur), Orselsan (rappeur), Grand Corps Malade (rappeur), Sarah Kaddour (chanteuse/ animatrice), Natoo (youtubeuse), Enjoy Phoenix (youtubeuse)… ont déjà relevé le défi. Pourquoi pas vous?

Elodie CHALANDRE

Pour plus d’informations: rendez-vous sur https://indigo.world/fr/