SHARE

Dimanche 9 juin 2019 vers 17h30 à Lorient, un chauffard a percuté deux jeunes enfants après avoir échappé à un contrôle de police. L’aîné âgé de dix ans est décédé, son cousin de sept ans est toujours hospitalisé à Brest et son pronostic vital est engagé. L’automobiliste accompagné d’une jeune femme est toujours en fuite. Ils sont activement recherchés par la police. 

Mardi 11 juin, la police nationale a lancé un appel à témoin afin de retrouver l’automobiliste qui a percuté deux enfants à Lorient dans le Morbihan. Près de 48 heures après les faits, l’automobiliste est toujours en fuite. Au moment de l’accident qui a couté la vie à un enfant de dix ans, le suspect était accompagnés d’une femme, son ex-petite amie selon le témoignage d’une amie proche de cette dernière. Le couple est poursuivi pour homicide involontaire aggravé et non assistance à personne en danger. 

Un contrôle de police qui tourne mal

Dimanche 9 juin 2019 à Quéven dans le Morbihan, alors que les gendarmes effectuaient des contrôles de routine, un automobiliste a tenté de leur échapper. Celui-ci a fait mine de s’arrêter avant de repartir en trombe explique un témoin. Les gendarmes l’ont poursuivi jusqu’à l’entrée de Lorient mais ont dû le laisser filer par sécurité.  Il était environ 17h30 quand le chauffard est arrivé en ville à toute allure, circulant sur une voie réservée aux bus. Dans sa cavale il a percuté une voiture avant de renverser deux jeunes enfants de 7 et 10 ans, deux cousins qui allaient chercher un goûter au McDonald de Keryado. L’aîné est décédé et le cadet est toujours hospitalisé dans un état d’urgence absolue à Brest. Le parquet de Lorient a ouvert une enquête et travail activement à la recherche du suspect.  Le conducteur et sa passagère ont parcouru quelques centaines de mètres en voiture avant de fuir à pieds. Le jeune homme un dénommé « Kilian » roulait à bord d’une voiture qu’il avait empruntée à sa mère et ne possédait pas le permis de conduire a précisé le parquet. Le jeune homme âgé de 20 ans était déjà connu des services de police pour des faits de conduite sans permis. 

Un jeune homme violent 

Mardi 11 juin 2019, le Télégramme publie le témoignage d’une amie proche de la passagère du véhicule qui a heurté les deux enfants. Elle était avec la jeune femme âgée de 21 ans dont l’identité n’est pas encore connue peu avant les faits a été entendue par le commissariat de Lorient, hier, lundi 10 juin. Elle a par la suite livré sa version des faits lors d’un entretien au Télégramme. La passagère n’est selon elle pas la copine du conducteur: « elle n’est plus avec lui depuis six à sept mois. Lui est peut-être fou amoureux mais ce n’est plus réciproque ». Elle décrit par la suite un homme violent contre lequel son amie aurait porté plainte il y a environ deux mois. Killian est aussi décrit comme « manipulateur, jaloux, possessif » par la jeune femme, « il était toujours là où on allait ».  Pour elle, son amie n’est pas complice: « elle ne fuit pas de son plein gré. Ce mec est dangereux. Il a une emprise sur elle (…) Il lui met sans cesse la pression. Elle est trop jolie à partager. Du coup, elle pleure, se crispe, se braque » confie la jeune femme avant d’ajouter: « Il l’attendait à la sortie du travail, à croire qu’il avait mis un traceur sur sa voiture ». Elle décrit une relation: »tumultueuse » et le groupe d’amis dont font partie les deux jeunes femmes aurait à plusieurs reprises tenté de convaincre la passagère de s’éloigner de Killian… En vain. 

« Kilian n’était pas un méchant » 

Les témoignages sur le jeune homme sont aux antipodes puisque lundi 10 juin, Karine, la tante du conducteur du véhicule s’est confiée au parisien: « C’est terrible à dire aujourd’hui, mais Killian ce n’est pas un méchant (…) c’est un bon garçon, prévenants »  assure-t-elle. Quant au geste de son neveu elle explique: « je n’arrive pas à comprendre son geste. Je ne comprends pas pourquoi il a tenté de fuir les gendarmes, je ne comprends pas pourquoi il ne s’est pas arrêté après l’accident… Pareil pour sa copine, elle aurait du lui dire stop ». La famille est sous le choc et coopère avec les enquêteurs révèle une source proche du dossier. 

Une ville entière attristée et choquée

Le maire Norbert Métairie est « profondément choqué et bouleversé par ce terrible drame». Il a ajouté: « j’exprime toute ma compassion et ma solidarité face à cette tragédie. J’adresse mes condoléances les plus émues et attristées à la famille endeuillée et mes voeux sincères à celle de la victime blessée ». Les habitants du quartier où ont grandi les deux garçons sont tous profondément bouleversés. « C’est une grande famille et les enfants se connaissent tous ici » ont témoigné Sonia et Vanessa deux mères de famille qui ont tenu à déposer des roses blanches sur les lieux du drame.  Françoise, présente au moment des faits raconte: « J’ai pense à mon fils. Je suis allée voir de près, c’était horrible. Je ne m’attendais pas à voir cela, j’étais tétanisée. Ma fille de 9 ans a vu le petit garçon par terre, elle est traumatisée ». Sur les lieux du drame, les Lorientais ont déposé des fleurs et des peluches en hommage.

Une cellule psychologique a été ouverte à l’école Jean de la Fontaine où étaient scolarisés les deux garçons et une marche blanche se tiendra jeudi 13 juin à Lorient pour leur rendre hommage. 

Elodie CHALANDRE