SHARE

Mercredi 12 juin 2019, la RATP lance le pass « Navigo Easy », une carte qui petit à petit va remplacer le traditionnel ticket de métro parisien. Retour sur les dates marquantes de ce célèbre titre de transport qui disparaitra à l’horizon 2021. 

  • 19 juillet 1900:  la première ligne de métro de la capitale française a été inaugurée. Créée à l’occasion de l’exposition universelle, c’est là qu’est né le célèbre ticket métallisé. Un grand succès puisque le jour de l’inauguration 30 000 tickets ont été vendus. À l’époque, il y avait deux classes dans le métro. Les tickets de 1ère étaient vendus 20 centimes d’anciens francs, ceux de seconde 15 centimes et les allers-retours 25 centimes. Pour faciliter les contrôles, ils étaient différenciés par leur couleur. 

À l’origine il y avait une seule ligne reliant la Porte de Vincennes à la Porte Maillot en 30 minutes et depuis, le métro n’a cessé d’évoluer puisqu’il compte en 2019 14 lignes et dans les années à venir de nouvelles lignes vont voir le jour avec le Grand Paris. 

 

  • 1968: c’est la naissance du ticket magnétique. Inauguré à Nation et Porte de Vanves il a par la suite été généralisé. Progressivement les poinçonneurs disparaissent et laissent place aux tourniquets. Cette innovation a pour but de fluidifier l’accès aux quais. La fréquentation des transports en commun ne cesse d’augmenter et les poinçonneurs n’arrivent plus à suivre la cadence. Autre problème, le métier n’attire plus et la RATP peine à recruter. Même si « leur présence représentait une autorité qui contribuait à limiter la fraude » comme l’explique Yo kalinagai délégué à la conception au département maîtrise d’ouvrage des projets de la RATP, face à l’augmentation du trafic, les poinçonneurs étaient voués à disparaître. 

 

  • 1970: l’ouverture de la voie Georges Pompidou qui donne accès aux berges de Seine aux automobilistes fait concurrence en métro dont la fréquentation chute. La RATP lance donc la « carte orange » qui permet d’effectuer un nombre illimité de trajets dans une zone préalablement définie. Le nouveau coupon rencontre un grand succès et 6 ans plus tard, 11 millions de titres ont été vendus. Un concept qui permet aux utilisateurs d’avoir un ticket unique chose impossible auparavant. Suite au vol d’un camion contenant des milliers de coupons, ce dernier devient blanc en 1996 afin d’éviter les trafics. C’est en 2010 qu’il disparaît définitivement laissant place au pass Navigo.

 

  • 2001: Le sans contact voit le jour dans les transports en commun avec la naissance du passe Navigo qui permet de valider son titre à une vitesse record. Le pass s’est répandu et est utilisé par environ 3,5 millions de personnes en 2019. Très vite, il s’est diversifié mettant en place le pass « Imagin’r » pour les étudiants ainsi que d’autres tarifs réduits. La prise en charge d’une partie des titres de transport par les entreprises a aussi participé à sa généralisation. 

 

  • 12 juin 2019: mise en place du « Navigo Easy ». Un pass qui remplace les traditionnels tickets voués à disparaître à l’horizon 2021. Il a été inauguré par la présidente de région Valérie Pecresse à la station Trinité d’Estienne d’Orves et est vendu au prix de 2 €. Le badge permet d’acheter 30 tickets T+ dématérialisés au prix de 1,90 € l’unité comme aujourd’hui. Un geste écologique qui évitera aux 550 millions de tickets imprimés tous les ans de finir dans la nature.  

Elodie CHALANDRE