SHARE

C’est au bout d’un match tendu, sans grande envolée, que le Stade Toulousain a remporté, ce soir au Stade de France, contre un Clermont une nouvelle fois défait en finale, son 20ème titre de champion de France (24-18).

7 ans après, le peuple Toulousain va revoir le Bouclier de Brennus ! La dernière fois que les Stadistes soulevaient le bouclier c’était en 2012 contre le RCT et l’attente fut presque éternelle pour le club le plus titré du rugby français. Mais ce retour au sommet ne fut pas de tout repos ! Outre les années vides que le club haut garonnais à connu, les rouges et noirs ont du bataillé jusque dans les dernières secondes de la partie pour aller chercher le bout de bois ! Grâce à Yoann Huget qui inscrit un doublé, les toulousains privent l’ASM d’un doublé coupe d’Europe, championnat.

Le match

Il aura fallut près d’une demie-heure au Stade Toulousain pour virer en tête et ne plus jamais repasser derrière son adversaire du soir. C’est Clermont qui ouvre pourtant la marque par l’international écossais Greg Laidlaw dès la 2ème minute. Confiants au terme des 10 premières minutes du match, ils ont toutefois laissé les toulousains revenir au score avant d’encaisser un essai de Yoann Huget après un bon décalage du sud africain Cheslin Kolbe à la 28ème minute. Kolbe écopera d’ailleurs d’un carton jaune à la 33ème minute après un plaquage sans ballon sur Yato laissant les clermontois entretenir l’espoir à la mi-temps (11-9).

Mais au retour des vestiaires, les hommes d’Ugo Mola en avaient décidé autrement… Thomas Ramos, le jeune ouvreur international français accentuait l’avance de son équipe à la 49ème avant que Yoann Huget ne se paye le luxe de s’offrir un doublé à la 55ème. Les 20 dernières minutes du match se résumeront à un chassé croisé dans les deux camps jusqu’à ce que les auvergnats tente le tout pour le tout en vain. Ils s’inclinent à un essai transformé des nouveaux champions de France.

Les faits

Clermont est une équipe qui a l’habitude de marquer et on le sait ! Ironie du sort, ce soir fut l’unique match de la saison ou les jaunards ne sont pas parvenus à franchir la ligne d’en-but adverse. L’une des causes de la défaite de la Yellow Army.

Cheslin Kolbe double passeur décisif c’est également montré lorsqu’il a reçu son carton jaune à la 33ème minute. Déjà coupable d’un plaquage haut sur l’action précédente, l’arrière sud africain laissa ses partenaires à 14 en fin de première mi-temps, pour ce qui aurait pu être le tournant du match si les clermontois avaient été en mesure de profiter de cette supériorité numérique pour inscrire un essai, il n’en sera rien.

Pas moins de 30 fautes directes auront entaché cette finale ! Trop de fautes qui empêchèrent les deux équipes de lancer proprement le jeu. On savait les matchs de phases finales serrés mais il est inhabituel de voir autant de déchet à ce niveau.

Jules Boscherini