SHARE

ll y a quelques jours, des retrouvailles ont touché la France entière. Il s’agit de celles de Jeanine Ganaye et de son amour de jeunesse, le vétéran K.T Robbins. Retour sur cette histoire d’amour poignante. 

Une histoire digne d’un chef d’oeuvre romantique

On aime tous ces histoires à l’eau de rose, qui ont le pouvoir de nous faire planer, telles que N’oublie Jamais, Légende d’Automne ou encore Retour à Cold Moutain. Ces histoires où l’amour est le plus gros des pêchés, puisque deux êtres seraient prêts à tout pour vivre dans l’épanouissement d’une dévotion éternelle. Mais force est de constater qu’à chacune de ces histoires, une contrainte freine leur amour. Aujourd’hui, nous faisons face à une contrainte qui a empêché deux personnes de vivre le leur. La guerre. Mais 75 ans après, les retrouvailles ont été de plus belles. Qui aurait pu imaginer une histoire pareille ? Eh bien laissez moi vous la raconter… 

En 1944, Jeanine Ganaye, une française de 18 ans, rencontre K.T Robbins, un jeune soldat américain. C’est dans un petit village de Meurthe-et-Moselle, où stationne le régiment du jeune homme, qu’ils vivent leur coup de foudre. 2 mois, c’est le temps qu’ils ont réussi à passer ensemble avant que le soldat ne parte pour le front de l’Est. Une séparation déchirante aussi bien pour elle que pour lui… Espérant un jour revenir au près d’elle, K.T Robbins a toujours pensé à elle.

Merci Agnès Vahramian 

C’est en mai dernier, que la journaliste française Agnès Vahramian, une correspondante de la chaîne des États-Unis, préparait des sujets pour le 20H, à quelques semaines du Débarquement de Normandie. Elle rencontre un vétéran qui a combattu en France, pour en faire un portrait. Ce vétéran avait un nom, K.T Robbins. Durant son reportage, il lui montre la photo d’une française qu’il n’a jamais oublié, et aimerait la revoir. 

Sans plus attendre, et fidèle à son métier, la journaliste curieuse de savoir, cherche dans l’annuaire et tombe sur le frère de la jeune femme. Sous le choc, Jeanine se retrouve d’abord retissante face à l’idée de revoir son amour de jeunesse, sûrement par pudeur. Par la suite, elle confirme à la directrice de la maison de retraite où elle réside près de Metz, qu’elle aimerait revoir K.T. 

Des retrouvailles remplies d’émotions 

L’ancien soldat débarque donc en Normandie, avec l’équipe de tournage. Et voici les plus belles retrouvailles auxquelles ont pu assister les journalistes. Des larmes, des sourires, des baisers… Un moment tendre, d’une forte intensité. Même si la question « pourquoi ne pas avoir repris contact plus tôt » reste en suspend, il explique qu’à son retour aux Etats-Unis, le vétéran s’est marié, car il faut bien se douter qu’à l’époque, contrairement aux films, les moyens de communications étaient beaucoup plus compliqués puisqu’ils étaient restreints… 

Ici en est la preuve, l’amour règne malgré l’âge et malgré les frontières. Seulement nous savons tous qu’à 92 ans, il est dur de quitter son entourage et d’effectuer un voyage pour se retrouver et finir ses jours ensemble. Si la barrière de la langue n’a pas posée problème pour leur retrouvailles, il en sera peut être de même pour une prochaine fois ? En attendant, c’est avec grâce que les deux amants séparés d’un océan, nous ont ému avec leur amour immortel.

Lisa Herrera