SHARE

Mardi 18 juin, le sélectionneur de l’équipe de France, Jacques Brunel a annoncé sa liste de joueurs retenu pour le prochain mondial au Japon (20 septembre – 2 novembre). Une liste qui comporte de grosses surprises comme l’absence du trois-quart centre de Toulon, Mathieu Bastareaud et l’arrivée de petits nouveaux.

Elle était attendue, la voilà ! Jacques Brunel vient de dévoilé la liste des 31 joueurs + 6 réservistes qui feront le voyage au Japon. Un groupe de 37 joueurs qui comporte de nombreuses surprises qui risquent de faire parler… Mais Fabien Galthié, venu au soutien de Jacques Brunel pour préparer le mondial, avait prévenu vouloir plus de vitesse dans le jeu. Et ils sont plusieurs à faire les frais de ce souhait : Bastareaud, le pilier Atonio, Paul Willemse…

Le sélectionneur voulait également rajeunir sa liste et il l’a fait. En appelant pour la première fois dans le groupe le jeune pilier toulonnais Emrick Setianno et le talonneur tout juste champion de France avec Toulouse, Peato Mauvaka. Ce sont les novices du groupe avec Raka qui va enfin découvrir les Bleus après avoir très souvent été nommé mais blessé le moment venu. Un symbole fort, pour préparer le

La liste

Le grand absent

Si l’information avait déjà fuité dans les colonnes de Midi Olympique depuis le weekend dernier, elle fait l’effet d’une bombe. Mathieu Bastareaud ne verra pas le pays du soleil levant !

Le puissant joueur du RCT est le grand absent de cette liste et si l’arrivée de Fabien Galthié semblait être bénéfique pour Bastareaud. A Toulon, il avait métamorphosé son jeu lors du passage du technicien en 2017-2018 et avait même été promu capitaine. Il s’était par ailleurs, imposé comme un leader du groupe France. Mais Fabien Galthié, porté sur le jeu de mouvement, considère le déplacement comme primordial, là ou « Basta » est le plus limité.

Homme fort sous l’ère Brunel, Mathieu Bastareaud a participé à douze rencontres sur les seize matches disputés par le quinze de France depuis la prise de pouvoir du gersois (décembre 2017-2019).

Le vice capitane des Bleus est donc laissé sur le carreau, pour ce qui semblait être, sa dernière grosse échéance avec la sélection. Il partira à New York découvrir la MLR, le championnat professionnel américain, en décembre prochain.

Jules Boscherini