Copa America : Des stades qui sonnent bien creux

176
0
SHARE

Depuis quelques jours, la doyenne des compétitions de football, « la Copa America » a débuté. Toutefois, on ne sent pas un immense engouement populaire pour le tournoi. Stades vides, pas d’ambiance et de ferveur.

 Des tarifs trop élevés

Organisateur du tournoi, le Brésil n’a pas joué ses deux premiers matchs à guichets fermés. À peine 47.000 spectateurs étaient présents vendredi soir lors du match d’ouverture contre la Bolivie au stade Morumbi de Sao Paulo, qui contient 65.000 places. Le problème vient du tarif des places : près de 500 réales, soit environ 115 euros, ce qui correspond à la moitié du salaire minimum brésilien.

Résultat de recherche d'images pour "copa america stade vide"
L’enthousiasme populaire a certainement été atteint avec les résultats récents de l’équipe brésilienne, qui n’a pas gagné le titre continental depuis 2007.Le pays n’a sans doute pas oublié l’humiliation subie contre l’Allemagne en demi-finale de la coupe du monde 2014, organisée au Brésil (7-1). Le stade a sonné creux, mais vendredi le Brésil a réalisé son record de recettes pour un match (environ 5 millions d’euros).
L’argent coule à flots, mais l’ambiance en prend un coup. L’accueil très frileux de supporters élitistes, qui huent à la mi-temps, quand le Brésil n’avait pas encore trouvé l’ouverture face à une faible équipe bolivienne.
« Nous ne nous sommes pas sentis à la maison », a déploré le capitaine brésilien Dani Alves en conférence de presse.

Trop de Copas ?

Pour les autres matches, les stades sonnaient encore plus creux. Le premier tour de la phase de groupes s’est achevée lundi soir, avec un taux de remplissage de 36% et une affluence moyenne de 25.300 spectateurs, dans des stades qui comportent de 49.000 à 78.000 places.
Même un alléchant Colombie-Argentine (2-0) avec  Lionel Messi sur le terrain, n’est pas parvenu à attirer les foules: à peine plus de 35.000 spectateurs dans une Arena Fonte Nova remplie à tout juste 70%, samedi à Salvador.
Et que dire du mythique Maracana, à Rio de Janeiro, qui a reçu moins de 20.000 spectateurs pour Paraguay-Qatar (2-2) alors que le stade peut en accueillir près de quatre fois plus.

Résultat de recherche d'images pour "copa america stade vide"
Au-delà du prix des billets pour un peuple brésilien au pouvoir d’achat plombé par une économie au ralenti, la faible attractivité d’un tournoi trop récurent  ne stimule guère les visiteurs étrangers.
Cette 46ème édition de la Copa América est la troisième en cinq ans (celle de 2015 au Chili a été suivie par celle du centenaire aux Etats-Unis l’année suivante). Et la 47ème est déjà prévue pour l’an prochain, en Argentine et en Colombie, pour calquer le calendrier sur celui de l’Euro.