SHARE

Avec une canicule qui se montre de plus en plus chaude, il est tout à fait normal de ressortir les petits hauts d’été. Mais qui dit hauts d’été, dit petits décolletés. C’est pourquoi sur Twitter, des femmes revendiquent leur droit à s’habiller comme elles le souhaitent, sans subir des regards ou commentaires déplacés.

Pourquoi s’habiller en fonction de l’été, est un problème ?

Pourquoi les femmes ne devraient-elles pas s’habiller comme elles le souhaitent ? Quand il fait chaud, quoi de plus ridicule de mettre des t-shirts fermés, pour marquer des auréoles. Ce n’est pas parce que les femmes mettent des décolletés, qu’il faut tout de suite les associer à des objets sexuels. Bien que sans cela, elles sont déjà cataloguées de « morceaux de viandes ». Si on laisse entrevoir des cuisses de part une robe, une jupe ou un short, les femmes subissent des regards affamés ou des commentaires déplacés. Quand il s’agit de décolleté, c’est encore bien pire. Alors oui, toutes femmes, aiment être flattées, mais la flatterie est un art et une manière subtile de faire. Un « vous êtes très jolie » est différent d’un « vous êtes bonne ».

Un hashtag en signe d’un ras le bol

C’est pourquoi, ce week-end sur Twitter, des femmes ont milité autour du hashtag #JeKiffeMonDecollete, afin de revendiquer leur droit à porter un décolleté mais plus largement, à s’habiller comme elles le veulent. Le mouvement a débuté le 18 juin avec le tweet d’une internaute publiant une photo de son décolleté, accompagnée du commentaire suivant :

Le tweet de la jeune femme aurait été aimé plus de 4 000 fois.

Liberté, Égalité, Décolleté !

En signe de soutien, d’autres femmes ont également partagé leur décolleté, et c’est Zohra Bitan, chroniqueuse de la radio RMC, qui est à l’origine de ce mouvement.  « En attendant la canicule et en guise de résistance à la police vestimentaire qui tente des percées ça et là #JeKiffeMonDecollete » a-t-elle annoncé sur Twitter. Mais la jeune femme ne s’arrête pas là et fait une mise au point : « Un décolleté est une liberté, égarer son regard dedans est une liberté aussi… ça s’arrête là… c’est clair ? #JeKiffeMonDecolete ».

Ce week-end, le hashtag #JeKiffeMonDecollete est arrivé dans le top 3 des Tendances France sur Twitter, regroupant plus de 16 500 tweets.

Les insultes se multiplient pourtant…

Le mouvement a dû faire face à plusieurs insultes, aussi bien de la part des hommes, mais aussi des femmes.

Mais certains ne sont pas d’accord, et soutiennent les femmes dans leur démarches.

En espérant que cela porte ses fruits, mesdames ne craignez plus le regard des autres, et mettez vos plus jolies tenues d’été !

Lisa Herrera