SHARE
HERIKA MARTINEZ / AFP

Un Salvadorien et sa fille de 2 ans ont trouvé la mort en voulant traverser le Rio Grande pour passer la frontière entre le Mexique et les États-Unis. En quelques heures, la photo choc a fait le tour du monde. Elle illustre bien la réalité des dangers encourus par les migrants pour rejoindre les États-Unis.

Les causes de l’incident

Les deux corps ont été retrouvés le 24 juin 2019 ,sur la rive du fleuve dans les environs de Matamoros, dans l’État mexicain de Tamaulipas. Selon un rapport judiciaire, le père, Óscar Martínez Ramírez, 25 ans, sa compagne, Tania Vanessa Ávalos, 21 ans et leur fillette de 2 ans étaient arrivés la semaine dernière à Matamoros après avoir traversé tout le Mexique.

Le 23 juin 2019, ils ont décidé de partir pour rejoindre à la nage la rive étasunienne du Rio Bravo. Le père a pris l’enfant sur son dos, en le mettant à l’intérieur de son t-shirt afin de traverser plus facilement le fleuve. Les courants étant très violents, ils ont été emportés et se sont noyés sous les yeux de la mère, impuissante, qui a réussi à retourner sur la rive mexicaine.

Le gouvernement mexicain critiqué

Ces derniers jours, il est fortement critiqué pour ses attitudes envers les migrants. Donald Trump avait menacé, fin mai, d’imposer des droits de douane sur tous les produits mexicains importés aux États-Unis, si Mexico ne freinait pas la vague de migrants clandestins en provenance d’Amérique centrale. Le 7 juin 2019, les deux pays sont parvenus à un accord : les États-Unis ont donné 45 jours au Mexique pour prendre des mesures.

Une photo de l’AFP qui a été prise le 25 juin 2019, montre deux femmes et une petite fille entrain de se faire arrêter brutalement, par des membres armés de la Garde nationale mexicaine. Elles essayaient de traverser le Rio Grande pour aller aux États-Unis.

Le 25 juin 2019, le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador a déclaré que les militaires n’avaient pas reçu d’ordre pour interpeller les migrants qui traversaient la frontière États-Unis – Mexique.

Laura Girard