SHARE
FETHI BELAID/ AFP

Tunis, la capitale de la Tunisie, a été touchée le 27 juin 2019 par deux attentats suicides. Selon le ministère tunisien de l’Intérieur, un policier est décédé et huit personnes ont été blessées , dont cinq policiers.

Un premier kamikaze s’est fait exploser sur la principale avenue de Tunis, à proximité d’une voiture de police. C’est sur cette avenue, on trouve, l’ambassade de France, le ministère de l’Intérieur, mais aussi de nombreux hôtels. Un policier a été tué et un autre blessé, tout comme trois civils. « Il s’agit d’un attentat suicide, commis à 10h50 », a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaag, à l’AFP.

C’est seulement à quelques minutes d’intervalle qu’une seconde explosion retentit. C’est à coté de la garde Nationale que l’attentat suicide s’est produit. Un bilan provisoire fait état de quatre policiers blessés.

FETHI BELAID / AFP

La protection civile et la police ont rapidement déployé des renforts sur l’avenue Bourguiba, où se trouve le ministère de l’Intérieur. De nombreux commerces et administrations ont fermé après l’attentat et la police a bouclé le secteur appelant les passants à s’éloigner.

Ces attaques arrivent seulement quelques mois après un attentat suicide à Tunis qui avait fait 20 blessés, dont 15 policiers et 5 civils.

Laura Girard