SHARE

Les problèmes de peau peuvent venir de plusieurs facteurs, tels que le stress ou bien une mauvaise alimentation. Mais la cause première des troubles de l’épiderme, c’est la pollution. Et les effets sont multiples. 

Il y a quelques années, nous pensions que la pollution se contentait d’abîmer la peau. Il s’avère que les polluants ont un effet particulièrement néfaste pour le visage. Charbon du bois de chauffage, peinture, oxyde et dioxyde d’azote, dioxyde de soufre… Tous ces polluants attaquent notre peau et provoquent toutes sortes de réactions cutanées. Tels que les points noirs, l’acné ou encore la déshydratation.

La pollution attaque la peau 

La pollution s’attaque généralement aux peaux les plus fragiles. En effet plus l’épiderme est fin, plus les polluants vont entrer en interaction avec elle. De même, les personnes s’exposant aux UV ont encore un peu plus de chances d’être sujets aux polluants, puisqu’ils s’attaquent en priorité aux couches cornées. 

L’effet le plus indésirable de cette exposition à la pollution est le vieillissement cutané prématuré. La barrière de la peau est perturbée, particulièrement si on a une hygiène de vie irrégulière. Cela peut provoquer : Un teint terne, une perte de tonicité, des taches, un manque de vitamine C et E, et une augmentation des rides. Et oui, tout ça à cause des particules fines. 

Les astuces antipollution 

Ne nous décourageons pas, il existe des solutions pour protéger sa peau. 

  1. Nettoyer sa peau

Mais en douceur ! Comme dit plus haut, les polluant s’attaque aux peaux fragilisées. Le but est donc de ne pas prendre le risque d’altérer la sienne. L’utilisation d’une brosse à poil doux est recommandée. Également, il existe de nouveaux démaquillants adaptés à la pollution. Facilement trouvables chez Clarins ou Biotherm.

2. Protéger sa peau

Les cosmétiques se sont améliorées et ont crée toutes sortes de produits permettant de protéger la peau contre les UV. On retrouve ces écrans solaires dans des crèmes de jour, des bb crèmes, ou encore des fonds de teint. 

Même si nous devons pour l’instant apprendre à vivre avec, le meilleur remède antipollution reste l’éco-responsabilité. Rappelons que la pollution ne détériore pas seulement notre peau, mais également notre santé et notre planète. 

Julie Saliba