SHARE

8,8 millions

C’est le nombre de pauvres en France recensé en 2016, selon la dernière étude de l’Insee. C’est-à-dire que 14 % des Français vivent en dessous du seuil de pauvreté qui est de 1 026 €. Le taux de pauvreté a légèrement diminué par rapport à 2015. Cette baisse peut s’expliquer par la mise en place de la prime d’activité. Elle permet aux travailleurs modestes de compléter leurs revenus.

 

34,8% des familles monoparentales sont pauvres

Ceci représente 2 millions de personnes. C’est un taux beaucoup plus élevé que les couples avec un ou deux enfants. En revanche, à partir de trois enfants, le taux de pauvreté des familles en couple augmente à 23,9 %.

4 millions de personnes sont mal logées

Elles n’ont pas leur propre logement et vivent dans des conditions insalubres. Elles sont hébergées chez un particulier, en habitation de fortune ou sont sans domicile fixe. Près de 900 000 personnes sont privées de logement personnel. Certaines sont dans des logements qui ne possèdent pas d’eau courante, d’installation sanitaire et même de WC intérieurs. Au total, 12 millions de personnes sont victimes de la crise du logement.

38% des chômeurs sont pauvres

Selon le « statut d’activité », le niveau de pauvreté n’est pas le même. Le taux de chômeurs pauvres est le plus élevé juste devant les autres inactifs comme les étudiants qui est à 31,1 %. Le plus inquiétant est le taux de pauvreté des enfants de moins de 18 ans qui se trouve à 19,8 %.

1 Français sur 5 ne peut pas s’alimenter correctement

C’est une situation alarmante qu’a révélée le baromètre du Secours populaire. Alors qu’il est nécessaire pour être en bonne santé de prendre trois repas par jour, c’est 21 % de la population Française qui ne peut pas. Un autre chiffre inquiétant est celui de la consommation de fruits et légumes frais, 27 % des Français ne peuvent pas en consommer tous les jours.

Laura Girard