SHARE
REUTERS/Kyodo

Un incendie s’est déclaré au studio Kyoto Animation, au Japon, le 18 juillet 2019. Un bilan provisoire fait état de 33 morts.

Que s’est-il passé ?

Le feu s’est déclenché vers 10h30 heure locale, dans un immeuble de la compagnie Kyoto Animation. Il a été éteint 3 heures plus tard. Il y avait à ce moment-là plus de 70 personnes à l’intérieur. Trente-trois ont perdu la vie, trente-six ont été transportées à l’hôpital, dont dix sont dans un état grave. Le bilan n’est que provisoire puisque des salariés sont toujours portés disparus.

« Nous continuons les opérations de secours et d’évacuation des personnes coincées à l’intérieur, dont certaines sont peut-être dans l’incapacité de pouvoir se déplacer », a déclaré un porte-parole des sauveteurs.

L’incendie serait d’origine criminelle d’après la police. « Un homme a versé un liquide inflammable et a mis le feu », a dit un porte-parole de la préfecture de police de Kyoto. « Des témoins ont déclaré avoir entendu des détonations au premier étage de Kyoto Animation et avoir vu de la fumée », selon les pompiers. « Il a dit : ‘Vous allez mourir’ », d’après un témoignage recueilli par la chaîne publique NHK.

Plusieurs témoignages, ont permis de trouver un suspect qui fait partie des blessés et qui est hospitalisé sous surveillance policière. D’après des informations de presse, il s’agirait d’un homme d’une quarantaine d’années.

Le studio d’animation

Kyoto Animation, produit des dessins animés et crée des personnages, souvent tirés de mangas, comme Lucky Star, La Mélancolie de Haruhi Suzumiya, Munto ou encore K-ON!. Créé en 1981 par la productrice Yoko Hatta, le studio est d’abord réduit à des travaux de sous-traitance ou à des coproductions avec d’autres studios.

C’est à partir de 2003, que Kyoto Animation commence à produire ses propres productions avec des films, séries et téléfilms animés. Elle possède deux immeubles de studios (dont celui qui a brûlé) ainsi que son siège dans la préfecture de Kyoto. C’est plus de 160 personnes qui y sont employées.

Le Premier ministre Japonais, Shinzo Abe, s’est exprimé sur twitter ainsi que l’ambassadeur de France au Japon, Laurent Pic :

Laura Girard