SHARE

Utilisé depuis de nombreux siècles, notamment au Maghreb, le henné a de nombreux bienfaits peux connus en occident. Outre la signification religieuse, le henné a aussi des verrues médicinales et peut-être utilisé comme cosmétique. 

Le henné: qu’est-ce que c’est? 

Cultivé au Maghreb mais aussi en Afrique tropicale et en Inde, le henné est avant tout

Feuilles de henné puis poudre un fois la plante écrasée.

une plante. Elle est absente du Sahara central car elle a un besoin d’eau conséquent. Son nom vient de l’Hébreu « hen » qui signifie: « trouver grâce ».  Très utilisé en Inde et au Maghreb, on en trouve de plus en plus en France, cependant ses verrues sont mal connues. 

La tradition du henné

La cérémonie du henné est une étape incontournable des mariages orientaux. Equivalent des enterrements de vie de jeunes filles en occident, elle est principalement réservée aux femmes. C’est le passage pour la future mariée, du statut de jeune fille à celui d’épouse. Les femmes de sa famille, ses amies et parfois sa belle-mère et ses belles soeurs se réunissent la semaine précédant le mariage. Lors de cette cérémonie, du henné est appliqué sur les mains et les pieds de la mariée afin de lui apporter prospérité et la fécondité. La nekatcha, la professionnelle qui effectue les tatouages peut aussi tatouer les convives.  Le henné, aussi appelé: « henna » est utilisé dans les mariages musulmans car selon des écrits, c’était la plante préférée de Mahomet. 

Des vertus cosmétiques

Le henné n’est pas utilisé uniquement pour perpétuer une tradition vieille de plusieurs siècles. On sait que depuis l’Égypte antique, le henné est utilisé pour ses pouvoirs colorants. Après avoir fait sécher les fleurs, il faut les broyer au mortier. La patte obtenue peut être appliquée en guise de coloration à cheveux. Le henné neutre, bien que la plate soit verte, apportera à votre cuire chevelu une jolie couleur cuivrée. 

Appliqué deux heures avant le shampoing, il permet d’éliminer les pellicules et l’excès de sébum que peut contenir le cuir chevelu.  

Le henné: une plante médicinale

Anti-inflammatoire: les femmes qui cultivent le henné au Maroc expliquent que la plante a des vertus anti-inflammatoires. Elle est utilisée dans le traitement des brûlures superficielles mais aussi lors des entorses. Enveloppée dans un tissus, le blessé entoure l’endroit touché avec le henné. Les bienfaits de la plante permettraient de faire disparaître la douleur et cicatriser l’entorse.

Antiseptique: le henné a également des vertus antiseptiques. Il est utilisé au Maghreb contre les bactéries comme les champignons mais aussi contre la transpiration. 

Mises en garde

Les dermatologues déconseillent d’utiliser le henné sur les plaies. La tradition veut que la plante soit ramassée à la main. Or, le henné pousse très près du sol et des résidus de terre pourraient subsister.  Ces derniers, s’ils rentrent dans la peau seraient dangereux. 

Attention aussi à la couleur du henné que l’on vous propose. Souvent, sur les marchés il est déjà noir. Il faut alors refuser de s’en faire appliquer car cela signifie qu’il a été mélangé à des substances chimiques. Ces dernières peuvent causer de violentes réactions allergiques qui feront que vous interdiront à vie de vous colorer les cheveux. 

Elodie CHALANDRE