SHARE

Chaque année, les carrières de lumières mettent à l’honneur les oeuvres d’un ou plusieurs peintres. Alors que Picasso avait été affiché sur ces grands murs de 15 mètres de haut, c’est au tour de Van Gogh d’être projeté.

Au XIX siècle, la carrière des Grands Fonds est ouverte pour exploiter la pierre du midi. Le développement industriel nécessite la construction de bâtiments, d’usines ou encore d’entreprises. C’est en 1935 que la carrière ferme à cause de nouveaux matériaux de construction qui sont économiquement plus intéressants. En 1959, Jean Cocteau redonne vie à la carrière en lui donnant une nouvelle fonction, elle servira de décor pour « Le Testament d’Orphée ». C’est en 1977 que les premiers spectacles audiovisuels ont lieu. Les carrières de lumières sont accessibles au grand public en mars 2012 avec l’exposition « Gauguin, Van Gogh, les peintres de la couleur ».

Culturespaces, en charge de la gestion de la carrière, offre cette année une projection animée des oeuvres de Van Gogh. L’exposition passe par les peintures les plus populaires comme « la nuit étoilée » ou encore des tableaux moins connus et des lettres manuscrites. L’animation a été imaginée par Gianfranco Lannuzi, elle nécessite près de 100 projecteurs et 30 enceintes pour immerger le public dans le travail du peintre néerlandais. 

L’exposition est accessible jusqu’au 5 janvier 2020 aux Baux de Provence, les carrières des lumières sont ouvertes tous les jours de 9h 30 à 19h 30 en été. 

.