SHARE

Alors que le bilan du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) nous laissait jusqu’à 2030 pour sauver la planète terre. Il s’avérerait qu’en réalité, il ne nous resterait pas plus de 18 mois. 

Après le calcul des scientifiques, nous n’aurions que quelques mois pour sauver la planète avant que les conséquences du réchauffement climatique soient irréversibles. En 2020, la terre prendra un réel tournant climatique. Alors que nous subissons actuellement quelques dérèglements météorologiques, comme de fortes sécheresses ou des ouragans. Cela ne serait que les premiers effets du réchauffement puisque les années à venir risques d’êtres épouvantables. Pour combattre cette dégradation, le Giec proposait de réduire les émissions de 45 % d’ici 2030. Finalement, des plans devront être proposés au plus vite et cela avant la fin de l’année 2020. 

Pour cela, il faudra prendre des mesures radicales. Comme changer les combustibles fossiles par des énergies renouvelables ou stopper de manière imminente la déforestation. Le projet étant de ralentir le réchauffement climatique en passant de 3 à 1,5 degré de plus d’ici 2100. D’après Jean Jouzel l’ancien vice-président du Giec cela risque d’être très compliqué. En effet, à cause du retrait des États-Unis de l’accord de Paris cela pourrait démotiver d’autres pays. Le scientifique pointe du doigt les textes sur l’écologie qui ne sont pas respectés et tire une fois de plus la sonnette d’alarme, comme depuis 30 ans. Le changement climatique touche déjà les générations actuelles et nous n’avons que peu de temps pour faire marche arrière.