SHARE

Après l’intervention du Président de la République hier soir, les choses sont claires : on reste chez soi. Oui, mais… il y a des dérogations. Voici un point sur les mesures de confinement qui sont prises, et ce jusqu’au 15 avril… pour l’instant.

« Confinement », le mot tabou ?

Sibeth Ndyae, porte-parole du gouvernement, intervenait ce matin sur France Inter pour rappeler les règles du confinement. Même si le Président n’a pas voulu prononcer le terme, et même si Madame Ndyae considère que ces «  considérations sémantiques ne sont pas très intéressantes »  (dixit) , c’est bien de cela qu’il s’agit.

Confiner, cela veut dire « action d’enfermer ». Donc, on reste chez soi, on ne sort que pour des actions essentielles.

Les règles du confinement

Le gouvernement demande à ce que les citoyens restent raisonnables et ne sortent que par nécessité. On doit, par devoir civique, réduire ses contacts sociaux à 5 personnes par jour, en-dehors de la cellule familiale. Pour info, en temps normal, nous en avons environ 50 par jour.

Par conséquent, ne sont autorisés que les déplacements pour :

  • Motif professionnel : vous ne pouvez pas travailler de chez vous (infirmières à domicile, aides à domicile, artisans…) ou votre déplacement professionnel ne peut être remis à plus tard,
  • Faire des courses de première nécessité (alimentaires et médicaments) et uniquement dans des établissements autorisés par le gouvernement (commerces de bouche et pharmacies principalement)
  • Voir un professionnel de santé
  • Porter assistance à ses proches s’ils sont vulnérables ou voir son/ses enfant(s) si les parents sont séparés
  • Faire du sport mais à proximité de chez soi, à l’exclusion des sports collectifs
  • Sortir son animal de compagnie

L’attestation de déplacement dérogatoire est obligatoire

10.000 policiers et gendarmes sont mobilisées à partir d’aujourd’hui 12h00 (midi) pour contrôler les personnes qui circulent (à pieds, à vélo, en voiture, en gyroroue, en trotinette…). Donc, si l’on sort de chez soi, il faut impérativement se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire, à télécharger sur le site du Ministère de l’Intérieur ou à écrire soi-même sur du papier libre.

Ne pas respecter le confinement sera sanctionné

Ne pas respecter les règles du confinement sera sanctionné par une amende de 38€ dans un premier temps puis portée à 135€ très rapidement. Ces règles sont valables pour les 15 prochains jours, pour le moment. Si le Covid-19 résiste, elles pourraient être prolongées.

Il ne nous reste plus qu’à prendre patience et s’occuper. Et pourquoi pas en rattrapant votre retard de Top Chef. Fashioncooker vous en propose des résumés sur notre site.

La guerre contre le Covid-19 ne fait que commencer, restez vigilant !