SHARE

Quatre adolescents âgés de 16 à 18 ans ont été mis en examen après le massacre d’une quinzaine d’animaux dans une ferme pédagogique à Méry sur Seine dans l’Aube. 

C’est une scène d’horreur qui a été découverte par les propriétaires de la ferme, lundi 29 juillet. Canards, poules et autres volatiles abattus à coups de bâton. Un mouton a été éborgné et des lapins mutilés. L’enquête policière a permis d’identifier les coupables. Ayant d’abord interpellé l’un des mineurs, des plumes ont été retrouvées sur les chaussures de celui-ci. Des empreintes, récupérées sur des cannettes laissées non loin du lieu ont pu être identifiées. Et des conversations téléphoniques ont été retracées. C’est comme ça que  les trois autres mineurs impliqués ont pu être reconnus.

Après que trois des adolescents soient placés sous contrôle judiciaire et un autre dans un centre éducatif fermé. Aucun n’explique la motivation de cet acte. Ils auraient agi sous les effets de l’alcool et autres substances alors qu’ils participaient à une soirée non loin de là. Ils passeront devant un juge pour enfants, risquant deux ans de prison et 30 000 euros d’amende pour sévices et cruauté envers les animaux. 

Les trois-quarts des bêtes de la ferme ont été perdues ou maltraitées. Les propriétaires se remettent doucement du drame. Une cagnotte de soutien a été ouverte. 1800 personnes ont participé et les fermiers ont récolté près de 20 000 euros en 48 heures. Ils ont décidé de re ouvrir leur ferme le 12 août, soit deux semaines après les faits.