SHARE

Devant le message de détresse de la SPA, le gouvernement a accepté d’alléger la règle du confinement pour que les particuliers qui le souhaitent puissent adopter un animal en refuge.

Hausse inquiétante de l’abandon des animaux

Avec toutes les fake news qui circulent sur les différents réseaux sociaux, les abandons d’animaux font un bon notable. Alors que l’OMS assure qu’aucun élément ne permet d’affirmer que nos animaux puissent nous transmettre le virus.

Le Président de la SPA, Jean-Charles Fombonne, indiquait le 11 avril dernier qu’il ne restait sur tout le territoire qu’environ 1000 places d’accueil. Et qu’il craignait de devoir fermer certains refuges et de transférer les pensionnaires, si le personnel et les bénévoles venaient à être touchés par le Covid-19. De 4.300 animaux à la mi-mars, les 53 refuges de l’association étaient passés à. 5.500 à la mi-avril.

Un appel entendu

L’association, très inquiète de la situation, a lancé un appel au gouvernement afin que soient assouplies les règles du confinement et permettre aux personnes qui le souhaitent de venir adopter un animal.

Appel entendu ce jour puisque le Ministère de l’Agriculture vient d’accorder la dérogation.

Si vous souhaitez faire un heureux, vous pourrez donc vous rendre en refuge à partir du 16 avril pour recueillir un animal. Pour cela, il vous faudra vous munir d’une attestation de déplacement en cochant la case « motif familial impérieux », de votre carte d’identité ainsi que d’une attestation de la SPA spécifiant votre démarche.

Adopter, c’est prendre une responsabilité

Attention néanmoins. Si vous n’êtes pas sûr(e) à 100% de pouvoir/vouloir un animal, ne le faites pas. Sachez que vous serez engagé(e) pour plusieurs années. Et que cela représente un budget. Entre les soins vétérinaires et la nourriture, un chien coûte entre 500 et 2000€ par an suivant sa taille et la qualité de la nourriture que vous lui donnerez.

Pensez également à votre mode de vie : sportif ou sédentaire ? Voyageur ou casanier ? Et si vous partez en vacances, pourrez-vous l’emmener ? Ou le faire garder ? Saurez-vous l’éduquer ? Pour vous aider dans votre décision, cliquez ici.

Et n’oubliez pas qu’un chien et un chat peuvent vivre jusqu’à 17 ans pour les uns et 20 ans pour les autres. De plus, si le chat aime rester seul, ce n’est pas le cas du chien qui a besoin de sa meute. Restez seul toute la journée n’est pas un mode de vie qui lui convient. Cela peut même lui être néfaste.

Alors, réfléchissez-y bien ! En revanche, si votre projet est sérieusement réfléchi, c’est le moment de le réaliser. Le confinement vous laisse du temps et de la présence pour vous apprivoiser l’un l’autre et consacrer du temps à votre animal.