SHARE
French President Jacques Chirac listens to speeches at the New Year speech to the medias at the Elysee Palace in Paris, January 4, 2006. REUTERS/Philippe Wojazer *** Local Caption *** L'article 4 controversé de la loi du 23 février 2005 sera réécritChirac veut l'apaisement sur la colonisationJacques Chirac va prendre, a-t-il annoncé, hier à la presse « des initiatives pour relancer la construction d'une Europe politique ».

L’ancien président de la République de 1995 à 2007 Jacques Chirac s’est éteint ce jeudi 26 septembre 2019 à l’âge de 86 ans. Député, maire de Paris, ministre, premier ministre puis enfin président de la République: retour sur plus de 40 ans de carrière politique.

De député à premier ministre

Après ses études suivies notamment à Sciences Po puis à l’ENA, Jacques Chirac s’engage en politique en décembre 1962 lorsqu’il devient chargé de mission au cabinet du premier ministre de l’époque : George Pompidou, jusqu’en 1967. La même année, il remporte les élections législatives et devient député de la circonscription d’Ussel en Corrèze, département où il a grandi, avant d’intégrer le gouvernement de Georges Pompidou comme secrétaire d’Etat à l’emploi auprès de Jean-Marcel Jeanneney, ministre des affaires sociales.

Lors du mandat présidentiel de Georges Pompidou, Jacques Chirac sera élu ministre de l’agriculture en 1972 puis ministre de l’intérieur en 1974 avant le décès du président Pompidou qu’il considérait comme son mentor. Lors des élections présidentielles la même année J.Chirac s’allie à Valérie Giscard d’Estaing qui, une fois élu, le nommera premier ministre. Cependant, au cours d’une période économique tendue marquant le début de la période nommée « les 30 piteuses », les relations entrent les deux hommes deviennent tendues. C’est donc le 26 juillet 1976 que Jacques Chirac remet sa démission en expliquant qu’il ne « dispose pas des moyens [qu’il] estime nécessaires pour assumer efficacement les fonctions de premier ministre ».

Il créé donc le Rassemblement Pour la République (RPR) avant d’être élu Maire de Paris l’année suivante en 1977.  En 1981 Jacques Chirac fait pour la première fois part de son ambition  de devenir Président de la République en se présentant aux élections. Il sortira dès le premier tour en finissant troisième derrière VGE et François Mitterrand.

 

Cohabitation avec Mitterrand avant d’être élu Président

 

Après avoir signé l’accord de gouvernement entre le RPR (son parti) et l’UDF et la victoire de cette union aux législatives de 1986, Jacques Chirac est élu Premier Ministre. Il s’agit donc de la toute première cohabitation durant laquelle Chirac et le président Mitterrand auront de grandes difficultés à gouverner le pays pendant 2 ans.

Aux élections présidentielles de 1988, Jacques Chirac échouera cette fois-ci au second tour face à Mitterrand. Après avoir été réélu à la mairie de Paris, la troisième tentative sera la bonne pour Jacques Chirac car il devient président de la République en Mai 1995 en l’emportant au second tour face à Lionel Jospin. Il nomme Alain Juppé au poste de premier ministre.

Lors de son premier mandat, Jacques Chirac reconnaitra la responsabilité de l’Etat français dans la shoah lors de la commémoration de la Rafle du Vélodrome d’Hiver après des années de dénis. Il jouera également un grand rôle dans la fin de la guerre civile en s’engageant en Bosnie-Herzégovine au coté de l’OTAN. La mise en place du quinquennat présidentiel, la suspension du service militaire obligatoire ainsi que son coup de colère à Jérusalem lorsqu’on lui empêche de visiter le quartier musulman resteront également des événements marquants de son premier mandat.

Cependant, le RPR étant en difficulté notamment à cause des grèves contre la réforme des retraites en 1995-1996 mais aussi de l’expulsion musclée de sans papier occupant l’église Saint-Bernard en Août 1996, la « gauche plurielle » l’emportera aux législatives de 1997. Jacques Chirac se retrouvera donc dans l’obligation de cohabiter avec Lionel Jospin. Une cohabitation qui durera 5 ans et durant laquelle les deux hommes tenteront de mener la même politique notamment sur le plan de l’Union Européenne et des affaires étrangères.

 

Réélection en 2002 face à Jean-Marie Le Pen

Les élections présidentielles de 2002 verront la gauche éclater et Jean-Marie Le Pen passer au second tour face à Jacques Chirac qui sera élu avec 82% des suffrages. Un score qui est plus dû à l’impopularité du Front National et de Jean Marie Le Pen qu’à la popularité du président réélu. Il nomme Jean Pierre Raffarin premier ministre au lendemain de sa réélection.

Le second mandat de Jacques Chirac sera marqué entre autre part son refus d’intervenir en Irak au coté des Etats-Unis mais aussi par les émeutes de 2005 dans les banlieues suite aux décès de Zyed et Bouna, électrocutés alors qu’ils fuyaient un contrôle de police après lesquelles il décide de décréter l’Etat d’urgence mais aussi par l’affaire Clearstream 2.

Jacques Chirac ne se représente pas pour un troisième mandat et verra son ancien ministre de l’intérieur élu Président de la République en Mai 2007. Ayant déjà connu des problèmes de santé lors de son dernier mandat durant le quel il avait fait un AVC en septembre 2005, l’ancien Chef d’Etat français se fera rare dans les medias et verra son état de santé se dégrader au fil des années, avant de s’éteindre définitivement ce jeudi 26 septembre 2019, après plus de 40 années passées à tous les étages de la politique française.

 

Yassine Ben Amor