SHARE

Cette semaine nous allons enfin connaître les noms des 2 derniers candidats qui rejoignent Mallory en 1/2 finale. Mais avant, 2 épreuves éprouvantes attendent Adrien, Martin et David. Mais je ne vous fais pas languir plus longtemps mes foodistas, et vous dévoile tout de ce dernier volet des 1/4 de finale.

Casser les codes de la dégustation

Une fois n’est pas coutume, c’est autour d’une table que se retrouvent Chefs et candidats pour le début de la première épreuve. Ils ont droit à une dégustation inédite de la part des Chefs Gaggan Anand et David Muñoz. En effet, le premier leur fait déguster son plat en léchant leurs assiettes (une première pour Hélène Darroze tout comme Philippe Etchebest). Le second c’est dans le creux de leurs mains que tout va se jouer. Les candidats sont amusés ou sous le charme de ces 2 Chefs atypiques. Il est vrai qu’ils ont pour réputation de casser les codes de la gastronomie mais surtout ceux de la dégustation. Et c’est bien sur ce thème que s’affrontent Adrien, Martin et David. Ils ont 1h00 pour surprendre les Chefs et réussir cette épreuve encore jamais vue dans l’histoire du concours.

Mettre le turbo pour la 1/2 finale

Côté pass, David et Adrien sont à égalité et Martin doit absolument recoller au score car il n’en a toujours aucun (au grand damne de son coach).

Tout d’abord Adrien. Il a mis un gros coup d’accélérateur car il court un peu partout. Ce qui fait rire son coach. C’est vrai qu’on n’avait jamais vu Adrien comme ça ! A croire que sa victoire au Casino de Paris l’a enflammé, il est « chaud boulettes » comme il le dit lui même. Une fois n’est pas coutume, il reste dans la thématique et propose une « poupée hot-dog » ou hot-dog que l’on enfile sur le doigt. Ultra ludique ! Il reconstitue des saucisses qui évidées sont servies dans une boîte « comme des alliances ». Un « teckel arc-en-ciel » (à plat et fait à l’aide d’un pochoir ) sert pour les différentes sauces. Pas de doutes, Adrien s’éclate ! J’ai vraiment super envie de gouter à cette « poupée hot-dog ». Elle est incroyable sa recette et sent la victoire à mon avis !

Sortir des sentiers battus

Ensuite David. Il est à des années lumières de son univers habituel. Cependant, il propose une vision moderne du « jambon-beurre » : une version liquide et à boire à la paille ! Ce qui amuse Hélène Darroze. Comme on sait que l’avenir de notre planète lui tient à coeur, c’est une recette zéro déchets en plus d’être ludique. Il est vrai que sa recette a l’air sympa et beaucoup plus joyeuse que celle proposée au Casino de Paris.

Proposer une expérience sensorielle

Et enfin Martin. Il veut mettre Gaggan Anand et David Muñoz KO sur une seule bouchée. Mais pas seulement ! En effet, c’est une véritable expérience sensorielle qu’il propose. Pour cela il veut installer les 2 Chefs dans un transat, les yeux bandés, un casque sur les oreilles avec le bruit des vagues. Philippe Etchebest propose même d’imiter le cri de la mouette ! Blague à part, Martin n’a jamais été aussi près de la sortie et il reste confiant. Les Chefs voulaient être surpris et que les candidats prennent des risques. Et bien je crois que Martin a bien compris. J’aime bien son idée et trouve ça assez original.

Qui a eu l’idée la plus loufoque ?

Et c’est Martin et sa « bouchée marine » qui ouvre le bal des dégustations. Les Chefs s’installent dans les transats, mettent bandeaux sur les yeux et casques sur les oreilles. Après avoir respiré un bouillon fait d’algues et de fruits de mer, Gaggan Anand a « l’impression d’être sur une plage en Thaïlande ou d’être une étoile de mer ». David Muñoz, lui, est un peu plus sur la réserve. En effet, après la dégustation de la bouchée, il annonce que le concept des transats est du déjà vu ! Quel choc pour Martin ! Toutefois Gaggan Anand trouve que la bouchée est bonne, bien qu’il aurait souhaité un peu plus d’originalité (avec par exemple une glace à l’huître).

Il est l’heure de quitter le bord de mer pour la France. David, avec sa proposition de « Sandwich Jambon-beurre à boire et à manger » déstabilise un peu les Chefs. La paille en feuille de brick n’a pas l’air de fonctionner… Mais tout à coup, ça marche et la crème de jambon fait son effet. David reçoit beaucoup de compliments. Les 2 Chefs trouvent l’idée très bonne. Gaggan Anand aime l’intelligence et la complexité de ce plat. David Muñoz ajoute même « coup de génie ».

Enfin direction New-York et son « hot-dog finger et dog rainbow » d’Adrien. Gaggan Anand a l’air amusé et vraiment conquis par le visuel et le côté régressif de la dégustation. David Muñoz semble plus difficile à convaincre. Mais au final c’est littéralement une pluie de compliments. Et Adrien a, lui aussi, droit à son « coup de génie » de la part de Gaggan Anand.

Coup de génie ou pas ?

« S’ils ne te donnent pas le pass, je trépasse » dit Paul Pairet à Adrien. Mais ce ne sera pas pour tout de suite cher Paul. C’est bien Adrien qui remporte cette épreuve ! Paul Pairet explose de joie et fais l’avion autour des autres Chefs et candidats. Adrien est très ému. Gaggan Anand le félicite très chaleureusement au moment de lui remettre ce deuxième pass ! Quelle belle victoire !

Séduire la meilleure Pâtissière du Monde

Place maintenant à la deuxième épreuve sous l’égide de Jessica Préalpato. Cette jeune et talentueuse Cheffe, disciple d’Alain Ducasse, a été élue en 2019 « Meilleure Pâtissière du Monde ». Elle est à l’origine d’un nouveau courant en pâtisserie : la desseralité. Ce concept est de proposer des desserts moins sucrés, moins gras et plus respectueux de l’environnement. Martin et David vont devoir réaliser en 1h30, une tarte aux fruits selon la vision de la Cheffe.

D’abord Martin. Il veut faire honneur à sa compagne, Fleur qui est pâtissière. Il réalise une tarte aux poires, avec une pâte liquide mais qui en a le bon goût. Elle est vraiment très élégante et audacieuse cette tarte. J’y goûterai bien !

Puis David. Il refait le coup de la tarte dressée en rosace ! Je ne le crois pas ! Même si c’est une tarte « pommes-coings » et qu’il y ajoute du sarrasin, ce n’est quand même pas très original. Il joue la sécurité. A voir si cela paye. Il y a quand même un pass à la clé.

Une tarte aux fruits au goût de 1/2 finale ?

En premier c’est David. Jessica Préalpato est séduite sur le visuel, à la dégustation et est assez élogieuse sur la réalisation de David. Cependant, elle ne comprends pas ce que viennent faire les petites herbes dans cette tarte. De plus, elle reste sur sa faim.

En second, c’est Martin. La Cheffe est séduite au visuel et intriguée à la dégustation. En effet, de prime abord, elle n’arrive pas à déceler ce qu’est vraiment cette « pâte liquide ». Mais au final la proposition l’a totalement séduite.

Le choix a été très difficile et compliqué pour la Cheffe. Mais c’est Martin qui remporte cette épreuve ! Enfin ! Je suis tellement heureuse pour lui. Sauf qu’il est maintenant à égalité avec David. Il va donc falloir les départager.

Coup de feu sur le riz au lait

C’est donc une épreuve « coup de feu » qui va départager Martin et David. 30 minutes pour réaliser un riz au lait, toujours pour tenter de séduire Jessica Préalpato. Car comme le dit Philippe Etchebest « tant que l’arbitre n’a pas sifflé la fin du match, tout est possible ».

Comme sur l’épreuve précédente, David joue la sécurité. Il réalise un riz au lait classique, crémeux et accompagné d’un caramel.

Quant à Martin il ose. Il propose un riz au lait avec de la fève de tonka et des agrumes. Il ne veut rien regretter.

Jouer le tout pour le tout

La dégustation se fait devant les candidats et leurs Chefs. Mais pour Jessica Préalpato ça reste à l’aveugle.

Elle déguste le riz au lait de David en premier. Elle le trouve bien cuit, très gourmand. En revanche elle trouve que le caramel beurre salé, même s’il est bien réalisé, est peut-être en trop.

C’est au tour de Martin. Elle le trouve le riz au lait plus parfumé que celui de David. Les agrumes apportent beaucoup de fraîcheur.

Qui remporte cette ultime épreuve des 1/4 de finale ?

Et c’est David qui remporte cette dernière épreuve. Il craque et verse une larme, et Hélène Darroze aussi. C’est vrai que ces épreuves, durant ce long et éprouvant marathon des 1/4 de finale de cette 11ème saison de Top Chef, ont joué avec les nerfs de tout le monde (y compris les miens).

Martin se serra battu jusqu’au bout. Comme il l’a si bien dit « il est arrivé dans ce concours en colère et avec des doutes. Il en repart apaisé et avec des certitudes ». J’adore cet état d’esprit et suis très heureuse de son parcours. Il part sous les applaudissements et un « on leur aura fait peur » de Philippe Etchebest.

En route pour la 1/2 finale !

Mercredi prochain on retrouvera Mallory, Adrien et David pour une demi-finale où tout sera possible. Et ce sera aussi l’heure de l’épreuve imposée par les candidats. Alors quelles épreuves ont-ils imaginé pour tenter de décrocher leur place en finale ? Je sens que cette demi-finale ne sera pas de tout repos !