SHARE

Face à une équipe de Metz parfois trop timide, le Paris-Saint-Germain a obtenu trois points très importants dans la course au titre et s’empare provisoirement de la 1ère place à la veille du très attendu Lyon – Lille.

Trois points, pas de blessés, et une place de leader provisoire… C’est un après-midi relativement tranquille qu’ont vécu les hommes de Mauricio Pochettino à Metz. A quelques jours de leur demie-finale aller face à Manchester City (Mercredi 28 Avril), les Parisiens ont su se rendre le match facile. Après 5mn de jeu seulement, Kylian M’bappé, parti dans le dos de la défense Messine et bien servi par Ander Herrera, inscrit le premier but de la rencontre (1-0, 5e). Ensuite, les vice-champions d’Europe n’ont pas franchement été mis en difficulté durant la première période… Quelques incursions Messines mal négociées et un pressing trop lâche permettant aux coéquipiers de Neymar de faire tourner le ballon tranquillement. Il faut attendre seulement la 29e minute pour voir la première frappe Messine, arrêtée sans difficulté par Keylor Navas. A la mi-temps, le PSG mène d’un but et n’a pas vraiment été mis en difficulté.

Au retour des vestiaires, comme lors de la première mi-temps, il ne fallait pas arriver en retard. Sur un beau centre de Boulaya, Centonze, profitant d’un Layvin Kurzawa trop peu concentré, égalise à bout portant (1-1, 46e). S’en suit alors un petit quart d’heure de nervosité côté parisien. Les centres Messins sont enfin dangereux, et sur une reprise de Sarr au deuxième poteau, Navas, pourtant peu sollicité jusque là, est décisif en repoussant le ballon du bout des pieds. On sent alors un PSG moins serein et des Grenats plus tranchants. Dix minutes après l’égalisation, Paredes est à deux doigts de redonner l’avantage à son équipe. L’Argentin hérite du ballon au deuxième poteau sur corner, sa frappe est déviée par un défenseur, puis sauvée sur la ligne du bout des doigts par Oukidja (56e). Le ballon ne veut pas rentrer, les rouges et blancs commencent à s’agacer et M’bappe hérite d’un carton jaune. La faute à de nombreuses contestations. Les Parisiens craignent un scénario qui les condamneraient pratiquement dans la course au titre.

M’bappé , encore …

Une nouvelle fois, le PSG s’en remet à l’homme de cette fin de saison. Kylian M’bappe est tout simplement inarrêtable depuis quelques semaines. Et c’est encore lui qui délivre son équipe. Le Français hérite d’un ballon mal géré par Centonze et frappe à l’entrée de la surface. Sa frappe contrée par un défenseur Messin surprend Oukidja et donne l’avantage aux Parisiens (2-1, 59e). La fin du match sera plus calme pour les joueurs de Pochettino. Ce deuxième but a véritablement mis un coup sur la tête à son adversaire du jour. Le PSG gère, fait circuler le ballon, et sur ses incursions aux abords de la surface Messine, il sait aussi se montrer dangereux. Par Di Maria d’abord, qui oblige Oukidja à un double arrêt (75e), par M’bappe ensuite, qui pique son ballon, sauvé sur sa ligne par Boulaya (81e), puis par Herrera, qui touche la barre après une frappe quasi à bout portant (82e).

Icardi toujours présent

Autre joueur en forme ces derniers temps, Mauro Icardi, entré en jeu quelques minutes plus tôt, trouve lui aussi le chemin des filets, sur un penalty (une panenka plus précisément)qu’il a lui-même obtenu (89e). Paris obtient ce qu’il était venu chercher. Une victoire, pas de blessé (M’bappé, sorti par précaution en fin de match suite à une béquille, ne semblait pas vraiment souffrir). Une belle après-midi pour les Parisiens, qui mettent la pression sur ses poursuivants et concurrents pour le titre, avant le choc de Dimanche soir entre l’Olympique Lyonnais et le LOSC. A quatre jours de son match aller face à Manchester City, le PSG a fait le plein de confiance …

Icardi, inscrivant son 5ème but en 3 matchs…

Jérémy CESAR