SHARE

Malgré une fin de match tendue, le Paris-Saint-Germain est venu à bout du RC Lens (2-1) et empoche trois points qui lui permettent de reprendre provisoirement la tête de la Ligue 1. Les parisiens continuent de mettre la pression sur le  LOSC qui reçoit l’OGC Nice, ce soir, à 21h.

C’était une rencontre cruciale pour les deux équipes. Pour les Parisiens, d’abord, obligés de gagner pour continuer à croire au titre. Puis pour Lens, qui pouvait prendre trois points d’avance sur l’OM dans la course à l’Europa League. Pour cette rencontre, à trois jour du match retour face à Manchester City, Mauricio Pochettino opte pour une rotation dans son équipe. Diallo, Dagba, Draxler, Danilo et Icardi sont titularisés dans un 4-2-3-1. En tout début de match, les parisiens, en rose, tentent de mettre du rythme. Neymar trouve rapidement Sarabia qui manque sa reprise (7e). Ensuite, les pensionnaires du Parc des Princes peinent à s’approcher des buts Lensois, et quand c’est le cas, Danilo voit sa tête repoussée par Fariñez (24e). Presque dix minutes plus tard, le PSG profite d’une erreur de la défense Lensoise pour ouvrir le score. Medina, sous la pression de Draxler, perd le ballon à l’entrée de sa surface et Neymar, seul face au gardien, donne l’avantage aux siens (1-0, 33e).

Neymar, premier buteur du match face au RC Lens

Le PSG joue à se faire peur …

Cinq minutes plus tard, Sarabia, parfaitement servi par Neymar, peut creuser l’écart, mais sa frappe trop écrasée est captée par Fariñez sur sa ligne (38e). Juste avant la mi-temps, Kalimuendo, prêté par le PSG est tout prêt d’égaliser mais Navas repousse le ballon sur Clauss dont la frappe n’est pas cadrée (42e). Au retour des vestiaires, les Lensois continunt de s’accrocher et Fortes voit sa frappe captée par le portier Parisien (56e). Juste avant l’heure de jeu, c’est l’homme du moment au PSG, Marquinhos, qui donne l’avantage à son équipe à la réception d’un corner de Neymar (2-0, 59e). La concentration, celle qui a trop souvent fait défaut au PSG cette saison, va récidiver. Seulement deux minutes après avoir creusé l’écart, les Parisiens, trop passifs, encaissent un but de Ganago qui redonnent espoir aux Sang et Or (2-1, 61e). Une réduction du score qui nous offre alors une fin de match à suspens. Neymar voit son coup-franc heurter le poteau après une magnifique parade de Fariñez (67e). Le reste ? Une fin de match sous tension avec pas mal de cartons jaunes, et un but refusé de Mauro Icardi sur un magnifique service de Verratti, hors-jeu au départ de l’action (84e). L’essentiel est là pour les Parisiens. Les 3 points qui mettent la pression sur Lille et sur ses concurrents pour le titre, et surtout pas de blessés avant le match retour face à Manchester City, mardi soir (21h), où il faudra réaliser l’exploit de la saison.

Les compos:

Paris-SG: Navas – Diallo, Kimpembe, Marquinhos, Dagba – Gueye, Danilo – Draxler, Neymar, Sarabia – Icardi

RC Lens: Fariñez – Michelin, Medina, Fortes, Gradit, Clauss – Fofana, Doucoure, Cahuzac – Ganago , Kalimuendo.

 

Les réactions:

Presnel Kimpembe: « Oui, c’est important (la victoire), c’est le sprint final. Il nous fallait 4 victoires. C’était l’objectif, il était primordial de gagner. C’était un match difficile, surtout en seconde période. On est restés solidaires et on a les 3 points. Le plus important, c’est les 3 points et la victoire. On aimerait tout le temps avoir la possession et faire du beau jeu mais parfois il faut savoir jouer direct pour gagner »

 

Seko Fofana au micro de Canal Plus : « On a énormément de regrets, on les a laissés jouer en première période. Ensuite, on n’a pas lâché et on s’est créé des situations. On n’a pas été ridicules. On a tenté mais ils mettent le 2e but. »

Mauricio Pochettino (entraineur du PSG sur Canal+) : 
« On a joué contre une équipe qui joue bien au football, j’ai félicité son entraineur. Ce dynamisme dans le jeu, une équipe bien préparée. J’ai souffert, et apprécié en même temps. Ce n’est pas une victoire brillante en effet, mais méritée. Montrer autre chose mardi ? Chaque match est différent, chaque compétition est différente. On devait gagner aujourd’hui, et mardi marquer deux buts et ne pas en encaisser. Le plus important ça sera de gagner, plus que jouer un beau football. Nous allons essayer et nous sommes concentrés sur ce match de City et la tactique qu’on devrait mettre en place. Mbappé sera-t-il là ? Je suis optimiste. Nous pensons qu’il sera là. On verra comment ça évolue demain. On décidera avant le match. »

Jérémy CESAR