SHARE

Si Monaco a lâché prise derrière Lille et le PSG pour le titre, Bordeaux, en pleine crise, a renoué avec la victoire, tandis que Nîmes a sans doute fait une croix sur le maintien, au contraire de Nantes. Voici ce qu’il faut retenir de cette 35e journée de championnat.

La course au titre

Coupe de massue pour l’AS Monaco. Dans LE choc de cette fin de saison, les joueurs de Niko Kovac se sont inclinés, a domicile, face à l’Olympique Lyonnais (2-3) pourtant réduit à 10 durant plus de vingt minutes. Ils manquent l’occasion de continuer à croire au titre mais surtout de s’assurer pratiquement une place pour la prochaine Ligue des Champions. A trois matchs de la fin de saison, les deux équipes se tiennent en 1 point. Grâce à leurs victoires face à Nice (2-0) et Lens (2-1), le LOSC et le Paris-SG se détachent et vont se disputer le titre jusqu’au bout.

Neymar, premier buteur du match face au RC Lens

La course à l’Europe

Aucune des trois équipes en lice pour une qualification en Europa League n’a gagné. Lens et Rennes ont perdu, au Parc des Princes (1-2) et à Bordeaux (0-1) pendant que l’OM n’a pu faire mieux qu’un nul à domicile face à Strasbourg (1-1). Les Marseillais n’ont pas su profité des défaites de ses concurrents directs.

L’OM n’a pu faire mieux qu’un nul, à domicile, face à Strasbourg (1-1)

Résultat: les trois équipes se tiennent en 2 points à trois journées de la fin.

 

La course au maintien

Fort de sa victoire sur le terrain de Montpellier (1-2), les verts de Saint-Etienne ont sans doute assuré leur maintien. Dans le même temps, les Girondins de Bordeaux, qui restaient sur une série de 5 défaites consécutives, ont retrouvé le chemin de la victoire face à Rennes (1-0) grâce à un but du jeune Sékou Mara qui fêtait sa première titularisation en Ligue 1. De son côté, Lorient s’assure un matelas de 4 points d’avance sur le FC Nantes, barragiste, grâce à une victoire face à Angers (2-0). Le FC Nantes d’Antoine Kombouaré est toujours en vie du fait de sa belle victoire sur le terrain de son voisin Brestois (4-1). Enfin, ça se complique pour Nîmes  après le nul concédé à domicile face à Reims (2-2). Il reste trois matchs aux crocodiles pour recoller à hauteur du FC Nantes, qui dispose de deux points d’avance, et espérer se sauver par le biais du barrage.

Sekou Mara (18 ans), auteur du but de la victoire pour Bordeaux (1-0)

Le joueur: Memphis Depay

Si l’Olympique Lyonnais peut toujours croire au podium, il le doit en grande partie à son capitaine, Memphis Depay. Hier soir, le Hollandais a porté son équipe lors de la victoire face à l’AS Monaco. Le capitaine Lyonnais est l’auteur du but égalisateur, après un numéro de soliste (57e) puis d’une passe décisive pour Marcelo, sur coup-franc (77e). Le numéro 10 Lyonnais à inscrit lors de ce match son 19e but de la saison et délivré sa 10e passe décisive.

Memphis Depay, homme du match face à l’AS Monaco

 

La phrase: Antoine Kombouaré

« Je suis impressionné par la performance de mes joueurs. On était venus ici pour gagner, pour marquer des buts, mais autant je ne pensais pas. »

Antoine Kombouaré a couvert d’éloges ses joueurs nantais après leur large victoire à Brest dimanche (4-1). Les Canaris enchaînent ainsi une deuxième victoire de rang après celle à Strasbourg le week-end dernier (2-1), une première depuis décembre 2019. Nantes est toujours dans la course pour le maintien (18e, 34 points).

A. Kombouaré lors de la victoire Nantaise à Brest

Le classement

Classement de la Ligue 1 après 35 journées. (Source: @Footballogue)