SHARE

Des paroles sans les actes

Après 10 mois de mandat, François Hollande s’exprimait hier soir (jeudi 28 mars 2013) sur France 2, dans un tête à tête avec le journaliste David Pujadas, sur « l’état de santé » du pays. Un premier bilan très attendu après l’annonce d’une côte de popularité au plus bas dans les sondages pour le Président de gauche.

« Homelland »

Les chaines d’infos l’annonçaient « le Président n’a pris aucun rendez-vous cette semaine pour se consacrer uniquement à la préparation de son intervention télévisée jeudi soir… »

Très bien, il est sérieux notre Président, donc la moindre des choses était de l’écouter.

Je suis tout ouïe devant ma télé… avec le secret espoir peut-être, j’avoue…, de l’annonce d’un miracle à la Benoit XVI …?!

Et puis commence l’entretien. Et si on se demandait quelle allait être cette fois sa stratégie télévisuelle, et bien en résumé, aucune réelle surprise dans cette rencontre entre le président et les Français. D’abord, son drame, toujours aussi accablant : lorsqu’il commence à parler, on n’a pas envie de l’écouter. C’est terrible de manquer de charisme à ce point !

Mais les plus courageux auront pu constater que pendant plus d’une heure « d’entretien », il a « dégluti » son discours comme un boulimique d’explications, attisé par la hâte de déballer ce qu’il avait préparé pendant 5 jours … une verve travaillée et un vocabulaire choisi à base de mots forts pour parler de notre pays, tels que : apaisement, redressement, fédération, croissance, réussite… le pays des bisounours en somme !

Il commence son « argumentation » avec une attaque, pour déjà se défendre de la situation critiquable et inquiétante dans laquelle se trouve son pays, en disant à mots couverts (pas tant que ça !) que la situation de crise actuelle est la conséquence du « règne » de son prédécesseur… « je suis Président de la République depuis 10 mois, pas depuis 10 ans, je ne me défausse pas ». Ben non, on voit ça ! C’est pas grave ! Sarkozy a le dos large en ce moment!

Bref, il annonce, « 2 ans pour redresser et 3 ans pour nous dépasser », ça vend du rêve. En gros serrez les dents (et les fesses) !! On sent tout de suite que ce n’est pas ce soir encore, que les Français seront rassurés sur la suite de sa présidence.

L’art de brasser de l’air

Dans la valse des grands thèmes abordés : la taxation à 75 % pour les entreprises dont les rémunérations sont supérieurs à 1 million d’euros (Allo, allo ! S’il reste des patrons riches en France, cassez-vous ! Je répète « cassez-vous » !), la fin de l’universalité des aides sociales, des durées de cotisation allongées pour les retraites, le mariage pour tous oui – mais pas la PMA – procréation médicalement assistée (oups Frigide n’a pas fini d’être en boule … et en boucle!), l’évocation d’un nouveau texte de loi concernant la laïcité, le retrait d’une partie des troupes au Mali, le maintien du budget de la défense, et la promesse de faire des économies (on n’a pas très bien compris comment mais bon…) et d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année. Wouah !! Je me disais bien aussi que François Hollande avait un faux air d’Harry Potter !!! Quel programme !! On a hâte qu’il nous sorte sa baguette (magique hein!!) !

Puis il évoque l’Europe et Merkel : « Je ne ferai pas une politique qui conduise l’Europe à l’austérité », non cette ambiance là, il préfère la garder à l’intérieur de nos frontières !

«Avec l’Allemagne, nous sommes dans une tension amicale» … comprenne qui veut (ou peut, moi pas ??).

Les dossiers brulants sont éludés rapidement… Cahuzac… « Chaque fois qu’un membre du gouvernement est dans une procédure judiciaire, il n’est plus membre du gouvernement ». Et toc !! Pas plus de commentaire, ce serait gênant.

Et la cerise sur le gâteau a été sans aucun doute lorsque Pujadas s’est osé à un « la mise en examen de Nicolas Sarkozy, c’est une bonne nouvelle pour vous non?? » ahahah ! On adore toujours ce moment où le journaliste se permet une petite pointe de sarcasme !!

Monsieur Hollande répondra assez brièvement «  Nicolas Sarkozy est présumé innocent. Les juges doivent être respectés pour leur indépendance, j’en suis le garant ». Et l’impartialité on en parle ou pas ?!

Hollande Bashing

Avec un sang froid conditionné, il finit par répondre au « Hollande bashing ». Et bien sachez qu’il s’en cogne monsieur le président qu’on ne l’aime pas !

« j’ai le cuir solide … j’ai suffisamment d’expérience pour ne pas en être touché … Je serai jugé sur un seul critère : est-ce que j’ai fait réussir la France ? … on est jugé sur des résultats … Je veux tirer au plus haut le pays, mais aussi l’apaiser ». Hum ben pour l’instant c’est pas gagné !!

« je ne suis pas dans le constat, je suis dans l’action », ah bon ??? Pourtant la France va mal, de plus en plus mal… Et face à cet état de fait, Monsieur Hollande semble pourtant garder la même vitesse de croisière, et c’est bien ce qu’on lui reproche (entre autres). En gros, plus c’est la merde, plus il est mou, et il le revendique : « Au premier avis de tempête, je ne dois pas être en train de savoir si je dois changer de cap. » On peut donc s’attendre dans 4 ans (putain c’est encore long!) à voir le président s’en aller pour les raisons inverses à celles du départ de Sarkozy : on a viré Sarko pour des problèmes de forme, et on va virer Hollande pour des problèmes de fond !

Je laisse le mot de la fin à un tweet hier soir fort à propos :

« On a perdu un Président. On a gagné un commentateur, un de plus et pas le meilleur, de la vie politique française ! »