SHARE

La VFNO Paris 2013 place les marques sous le signe des réseaux sociaux

Le 17 septembre, la cinquième édition de la Vogue Fashion Night Out 2013 habillait la capitale parisienne. Cette année plus que jamais, Vogue Paris a misé sur les réseaux sociaux pour une soirée mode interactive et digitale.

Vogue-Fashion-Night-out-17-septembre-2013-Paris-700x525

Le social map, un outil inédit de branding

A nouveau, Vogue Paris et les marques participantes ont confié aux réseaux sociaux la couverture de l’événement fashion de l’année.  L’innovation 2013 a consisté dans l’installation d’un social map, un outil inédit de branding. Pour la première fois, le magazine du groupe Condé Nast  a choisi de s’associer au réseau social Instagram, ainsi qu’à Orange. Avec le concours de l’agence Armstrong, une agence numérique de branding, Vogue Paris a conçu une carte interactive à l’image d’un plan qui affichait, en temps réel, l’ensemble des photos et vidéos prises sur Instagram suivies du hashtag #VFNO. Ce social map, installé place Maurice Barrès, a offert aux maisons qui ont choisi de participer à l’évenement une visibilité choisie.

le_t_shirt_collector_de_la_vogue_fashion_night_2013_5484_north_545x711

En temps réel, Orange a filtré les photos envoyées par les fashionistas depuis leurs boutiques, pour n’afficher sur le map que celles qui valorisaient le plus les dispositifs respectifs conçus par les marques, au lieu de faire simplement défiler une suite de sourires anonymes qui prennent la pose sous des devantures. Atelier couronne de fleurs chez Tara Jamon, événement olfactif et musical au Water Bar autour de la créatrice Lola James Harper et sa collection de bougies parfumées, concert de la sud-africaine Ulona Hooman, animation gourmande autour d’un camion forain chez Manoush…La diversification des animations proposées, optimisée par le social map, a permis aux marques de former des communautés qui leurs sont propres, et de les fédérer en perpétuant l’événement via les réseaux sociaux. Ainsi, en consultant le map, les visiteurs se sont agglomérés par identification autour d’une marque, voire d’un chapelet de marques.  » Grâce au social map, il est possible de capter en temps réel les interactions de la soirée. Tout le monde peut voir quelle marque attire quel public, et quels sont les circuits privilégiés », indiquait à ResoNews Cécile Manissier, de l’agence Armstrong. Pour Vogue, cette mutualisation en direct des données est aussi le meilleur moyen de prendre le poul des soirées qu’elle organise. Pour les maisons qui ont participé à l’opération, le social map constitue un outil d’analyse inédit.

 

 

SHARE
Previous articleLe CERN
Next articleAutomédon 2013