SHARE

News Magazines : des marronniers qui agacent, mais qui font vendre

Les marronniers des hebdos agacent…et pourtant, les chiffres démontrent qu’ils contribuent à un pourcentage important des ventes des news magazines d’actualité. Les sujets choisis continuent donc en réalité à intéresser les lecteurs. Est-ce donc vraiment le poncif qui dérange, ou bien la manière souvent peu pertinente dont il est amené, en couverture du journal ?

Un poncif, oui, mais avec style !

Cette semaine,  L’Express n’a pas hésité à consacrer sa couverture à la thématique de l’insécurité civile, un poncif  depuis presque quinze ans. Que voit-on ? Une nuit épaisse, recouverte par le blouson non moins épais d’un policier, présenté de dos. L’image est peu éloquente, et surtout, ressemble à un cliché professionnel archivé dans le placard d’un commissariat de police. Le lecteur a l’impression que l’insécurité est un dossier qui ne le concerne pas en premier chef.

ger_369210

Dans le même temps, Le Point rivalisait d’originalité et d’esprit d’innovation en nous offrant, enfin, les vrais chiffres de l’immigration. L’enquête qui dérange. En attendant, le désagrément vient de la masse bleutée qui apparait en arrière plan. L’oeil devine à peine la photographie d’une foule compacte et anonyme. Quel propos ce fond vise t-il à illustrer ? Le lecteur a l’impression d’imprécision, de flou…alors que le journal prétend présenter les résultats d’une enquête rigoureuse et concise.

lepoint2149-immigration-lenquete-qui-derange1

Les news magazines britanniques ne sont pas en reste de marronniers. Outre-Manche, le Obama Bashing plaît toujours. Voilà un an que la presse anglo-saxonne s’acharne sur le projet de réforme de santé voulue par l’administration Obama. Mais, cette semaine, le Time a su donner une vigueur esthétique à sa critique de l’Obama Care, pourtant dans le fond pétrie de griefs maintes fois égrainés. Dès le premier aperçu, le lecteur est entraîné à découvrir le contenu du numéro.

20131202_145

Mais diable, pourquoi les couvertures des news magazines  français sont-elles si vilaines ?